Tunisie en Avant : L’allocution du président Saïed a répondu à bon nombre de questions

Le Mouvement Tunisie en Avant a affirmé que l’allocution prononcée dimanche par le président Kaïs Saïed a répondu à bon nombre des questions restées en suspens.

Tunisie en Avant estime, par ailleurs, dans un communiqué publié mercredi, que la série d’incendies qui s’est déclarée dans différentes régions du pays, et qui a dépassé la centaine, « est certainement d’origine criminelle » n’excluant pas que « le Mouvement Ennahdha et ses alliés y soient impliqués ».

Il note que « le Mouvement Ennahdha s’est compromis à travers la déclaration dans laquelle il impute la responsabilité des incendies à la protection civile, et loue les efforts du maire de Gabès, connu pour sa loyauté envers Ennahdha et pour ses relations tendues avec la population locale ».

Un incendie s’est déclaré lundi dans le marché historique de Gabès et a détruit près d’une vingtaine de commerces.

La  « politique de la terre brûlée »

Dans son communiqué signé par le Secrétaire général Abid Briki, Tunisie en Avant dénonce une « politique de la terre brûlée ». Ce qui « constitue pour le terrorisme un moyen de frapper la stabilité politique et engendrer un soulèvement de la population et des tensions ». Il fait remarquer que « ces incendies ont été précédés par d’autres qui ont touché des forêts, des récoltes céréalières et des fermes ».

En somme, il relève, en outre, que « ce qui confirme qu’il s’agit d’une action orchestrée pour perturber le processus de rectification, c’est que le déclenchement quasi simultané de ces incendies coïncide avec les ingérences étrangères dans les affaires intérieures du pays, la tentative ratée de créer un soit-disant gouvernement de salut national pour revenir à une période que la majorité du peuple a définitivement enterré, en plus des fuites suspectes de conversations attribuées à l’ancienne Cheffe du cabinet du président de la République, dans l’objectif de semer la confusion, salir et nuire au prestige de l’État ».

Le président de la République a annoncé, dimanche, dans une allocution prononcée à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la création d’une commission supérieure chargée de préparer l’instauration d’une nouvelle République et qui achèverait ses travaux en quelques jours, conformément au décret relatif aux mesures exceptionnelles. Il a également annoncé la formation de deux comités au sein de cette commission, dont l’un consacré au dialogue auquel participeront les quatre organisations nationales.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here