Environnement: 31 petites entreprises de l'hygiène et environnement reprennent leurs activités après un arrêt de plus d'une année

Trente et une petites entreprises actives dans le domaine de l’hygiène et de l’environnement vont reprendre leurs activités. Et ce  après un arrêt d’environ un an et demi. Une reprise qui s’inscrit dans le cadre des conventions , signées, mercredi, 27 avril avec l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED).

En effet, ces conventions s’inscrivent dans la cadre du mécanisme 41. Ce mécanisme  consiste à autoriser des petites entreprises à effectuer des services de collecte de déchets non dangereux sur les routes reliant les villes et ses entrées, les routes principales et les routes menant aux décharges contrôlées, centres de transformation et autres établissements. Il s’agit d’une action dans le cadre de la préservation de l’environnement.

En vertu des conventions, les entreprises signataires sont appelées à collecter :
-Les déchets plastiques;
-Les conserves et les déchets non dangereux éparpillés;
-Enlever les herbes des trottoirs et des bords des routes;
-Et lever tous les déchets qui résultent de services de nettoyage.
Elles assureront , également,  leur transporter aux décharges contrôlées.

Intervenant au cours de la cérémonie de signature tenue, mercredi, le directeur général de l’ANGED, Badreddine Lasmar a mis l’accent sur la nécessité de développer la collaboration entre l’agence, les autorités régionales et locales en termes de création de projet de valorisation de déchets.

Il a également appelé à intensifier davantage les programmes conjoints dans le domaine du recyclage et de valorisation des déchets.  Telle que l’expérience d’autoproduction de compost, qui a été adoptée dans des maisons dans différentes régions.

                                                                                                                    Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here