L’IACE demande d’accélérer l’élaboration d’une loi de finances complémentaire

Dans le cadre de son suivi de l’engagement du gouvernement d’appliquer les mesures et décisions prévues par la Loi de finances 2022, l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE) a annoncé aujourd’hui que parmi 13 projets de décrets, un seul a été adopté au mois d’avril courant.

L’IACE a rappelé qu’un conseil des ministres a adopté mi-avril un projet de décret présidentiel fixant l’organisation et les attributions de l’Instance générale de partenariat public-privé. Notons qu’aucun décret parmi les 13 projets de décrets mentionnés par l’Institut n’a été adopté au mois de mars 2022.
L’IACE a, en outre, appelé le gouvernement à accélérer la promulgation d’une Loi de finances complémentaire 2022 pour préserver les équilibres financiers de l’Etat. Et ce après les changements observés au niveau des hypothèses sur lesquelles le gouvernement a calculé le budget 2022. Il s’agit notamment de la hausse du prix du baril, la dépréciation du dinar tunisien par rapport aux devises étrangères et le retard accusé dans les négociations avec le Fonds monétaire international (FMI).
Au final, l’ACE a recommandé de publier les décrets d’application, conventions et décisions. Et ce pour réactiver les mesures annoncées au profit des citoyens et des entreprises dans le cadre de la Loi de finances 2022. “L’Institut continuera de suivre les différentes mesures annoncées dans la Loi de finances 2022”, souligne l’IACE.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here