Shanghai verrouillé, les défis logistiques pour le transport "sont extrêmes"

La redirection des marchandises pour éviter le verrouillage prolongé à Shanghai devient de plus en plus difficile et coûteuse. En raison des cas quotidiens confirmés de Covid dépassant le record de 26 000. Ainsi, les installations de fret dans d’autres villes chinoises sont désormais surchargées. C’est l’alerte que lancent les logisticiens et les compagnies aériennes. Dans ce contexte, les défis logistiques pour le transport maritime et aérien de Shanghai “sont extrêmes”.

Plus de 90% des camions sont en effet en panne. De plus, il est interdit aux camions d’entrer et de sortir de la ville de Shanghai sans un permis spécial. Lequel est valable uniquement pour 24 heures et sur des itinéraires bien spécifiques. Et “même avec cette organisation, il est possible que des camions réservés soient réquisitionnés par le gouvernement pour transporter des fournitures d’aide”. C’est ce que déclare Seko Logistics, dans une mise à jour client.
Par ailleurs, la plupart des entrepôts de la ville sont fermés. Pactl, le grand opérateur de terminaux de fret aéroportuaire, n’effectue que des opérations sporadiques. Tandis que le transitaire mondial AIT Worldwide Logistics se plaint également des désagréments. Et il confirme le blocage des conteneurs et des camions à Guangzhou et Xiamen.
En outre, l’accès limité des camions aux terminaux portuaires de Shanghai entraîne une accumulation de conteneurs; ainsi qu’un ralentissement des transferts de navires. Seko a déclaré que son équipe à Shanghai a constaté une diminution de 80% des retraits de conteneurs en dehors de la zone de blocage. Et ce, en raison de pénuries et de restrictions pour les chauffeurs, qui doivent être écouvillonnés et avoir des laissez-passer spéciaux.
De son côté, Mediterranean Shipping Co. a déclaré il y a quelques jours qu’il commencerait à décharger des conteneurs réfrigérés dans d’autres ports. C’est le plus grand opérateur de porte-conteneurs au monde. Car, précise-t-il, il n’y a pas de prises de courant disponibles pour se connecter à Shanghai. Ainsi, à moins que les clients ne demandent un changement de destination spécifique dans un délai d’une semaine, les reefers seront déchargés dans des ports intermédiaires ou alternatifs au choix du transporteur. Sachant que des frais de transport supplémentaires peuvent s’appliquer pour le transbordement, l’entreposage, la location d’équipement et le raccordement électrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here