Les Boulangers interpellent le ministère de Commerce

boulangers

La Chambre syndicale nationale des boulangers a appelé, mercredi, le ministère du Commerce à adopter le prix réel de la farine de luxe et de la semoule en vrac. Ainsi qu’à tenir une réunion urgente pour examiner ce dossier.

Cet appel intervient en effet à la suite d’une réunion tenue, mardi dernier, par la Chambre syndicale des boulangers relevant de l’UTICA. Réunion au cours de laquelle elle exprimait son attachement au remboursement et au rééchelonnement des dettes des boulangeries. Et ce, selon un calendrier bien déterminé et par l’application du décret ministériel publié au Journal Officiel de la République Tunisienne le 13 novembre 2020. Lequel est relatif à la fabrication, à l’exposition et à la vente du pain.
En outre, le syndicat a souligné la nécessité de s’assurer de la régularité de l’approvisionnement en farine. En ne dépassant pas le 20 de chaque mois. De même que la nécessité de la révision du coût. Sur la base d’une moyenne nationale estimée à 6,2 quintaux par jour.
Par ailleurs, il existe dans le pays 3311 boulangeries classées. Et ce, d’après les données disponibles jusqu’au mois de janvier 2022, émanant du ministère du Commerce, Elles assurent l’approvisionnement des différentes régions du pays en pain subventionné. A raison de huit millions de pains par jour.
                                                                                                              Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here