Le PDL dénonce une politique de deux poids, deux mesures face aux mouvements de protestation

PDL

Le Parti destourien libre (PDL) dénonce la « politique de deux poids, deux mesures face aux mouvements de protestation et aux restrictions sanitaires ». Et ce, suite aux rassemblements observés par l’initiative Citoyens contre le coup d’Etat et la poursuite des manifestations.

Le PDL condamne, dans un communiqué publié lundi, le « silence » des gouverneurs et des responsables chargés d’appliquer les décisions en question. Tout en dénonçant les agissements  des Frères musulmans et de leurs pions dans la poursuite des rassemblements politiques. Alors que les citoyens subissent toutes sortes de sanctions en cas de violation du couvre-feu. Et que des secteurs économiques et culturels sont interdits d’activité. Il en va de même pour les familles tunisiennes qui se retrouvent sans ressources pour préserver la santé de la communauté nationale ».

Par ailleurs, le PDL appelle le président de la République à limoger les gouverneurs et les responsables. A savoir ceux qui autorisent l’organisation de rassemblements, en violation des décisions gouvernementales. Et ce, « pour prouver la crédibilité des slogans qu’il exprime dans ses interventions; dont en premier lieu l’application de la loi à tous. »

De ce fait, le parti affirme qu’il « se réserve le droit de se dégager de toute obligation d’appliquer les décisions sanitaires. Et ce, si elles continuent à être violées au vu et au su des autorités et du Comité scientifique. Sans qu’ils bougent pour imposer leur application à tous les citoyens sur un pied d’égalité ».

En outre, notons que la présidence du gouvernement annonçait le 12 janvier courant un ensemble de mesures de lutte contre le coronavirus. Et dont le report ou l’annulation de toutes les manifestations ouvertes au public dans les espaces ouverts ou fermés. Avec prolongation de ces mesures pendant deux semaines, le 26 janvier.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here