Ennahdha dénonce « une campagne de dénigrement à son encontre »

Ennahdha

Le Mouvement Ennahdha dénonce aujourd’hui les accusations à son encontre. Et ce, dans l’affaire du décès du capitaine de la Garde Nationale, Mohsen Adili.

Ennahdha dénonce en effet « la campagne de dénigrement, les incitations à la haine et les actes de violence menés à son encontre, contre ses adhérents et ses dirigeants ».

Le mouvement indique encore que des accusations contre lui furent déjà à l’origine des incendies de ses sièges, le 25 juillet 2021. De même qu’elles conduisirent à l’agression de ses dirigeants et partisans.

De ce fait, Ennahdha annonce qu’il poursuivra en justice toutes les parties ayant diffusé de fausses informations quelles que soient leurs positions. Il appelle dans ce cadre le pouvoir judiciaire à examiner rapidement les plaintes qu’il a portées. Et ce, contre des pages, des groupes fermés sur les réseaux sociaux et certains médias.

Par ailleurs, « Noureddine Bhiri n’a aucun lien avec l’affaire du décès de Mohsen Adili », insiste encore Ennahdha.

Enfin, le Mouvement demande la libération de M Bhiri. Tout en exprimant sa crainte quant à « un éventuel un plan pour préparer l’opinion publique à l’annonce de sa mort ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here