Le mouvement Ennahdha appelle au boycott de la consultation électronique

Ennahdha

Le mouvement Ennahdha appelle l’ensemble des Tunisiens à boycotter la consultation électronique. En effet, le président de la République Kaïs Saïed a lancé cette initiative.

Dans un communiqué rendu public, dans la soirée du 7 janvier, Ennahdha a critiqué avec virulence l’initiative présidentielle. Il considère qu’il s’agit d’un moyen pour le « démantèlement des institutions de l’Etat ». Pour le mouvement, cette consultation portera atteinte à la démocratie.

Sur un autre volet, le parti islamiste considère que Noureddine Bhiri et Fathi Beldi ont été kidnappés et séquestrés. De ce fait, il appelle à les libérer immédiatement. Et de qualifier cette arrestation d’illégale.

Par ailleurs, Ennahdha demeure catégorique quant au refus de la dissolution du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Le parti islamiste fait part de ses préoccupations quant aux répercussions de  la loi de finances 2022 sur l’économie et le pouvoir d’achat. Il souligne l’absence de toute concertation et dialogue lors de son élaboration.

En effet, Ennahdha appelle tous les Tunisiens à participer massivement aux manifestations du 14 janvier 2022 contre le « coup d’Etat ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here