Perspectives pour l’année 2022 : que disent les politiciens et les observateurs ?

Plus de dix ans après la révolution, la Tunisie fait face à plusieurs défis, politiques, économiques, sociaux et autres. La question des défis socioéconomiques est importante, notamment en termes de relance économique. 

Leila Hamrouni, ancienne députée, souligne qu’il y a plusieurs questions qui nous laissent perplexes, notamment l’organisation des prochaines élections législatives. A savoir si l’ISIE compte les organiser ou non. 

De plus, elle revient sur le plan économique. Elle précise à cet effet que la loi de finances est faite sur les prêts du FMI. Elle ajoute que l’hypothèse n’est pas claire concernant le financement. Cela dépend du plan de réformes proposé par le gouvernement. Et de poursuivre : “Mais il faut que ces réformes aient l’adhésion de l’UGTT. Sinon, on ne pourra pas parler de réformes et encore moins de relance”. 

Alors que pour d’autres, la perspective pour l’année 2022 est celle de ne plus entendre parler de Covid. Tel est le souhait de Souhail Alouini, ancien président de la Commission de la santé à l’ARP.

Il indique : “Espérons que l’année 2022 sera le début de la fin de la pandémie ainsi que le rétablissement de la stabilité à tous les niveaux dans le pays. Sans oublier la paix dans le monde pour qu’on puisse vivre en harmonie”.

Et comme on dit, espérons que l’année 2022 sera placée sous le signe de l’amour et de l’harmonie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here