Sharek: initiative d’économie circulaire contre l’empreinte environnementale

L’initiative Sharek en vigueur depuis le mois de mars 2020 consiste en une collecte de dons en déchets électroniques non dangereux. Tels que des ordinateurs, tablettes et smartphones. Et ce, de la part de particuliers et entreprises  responsables pour leur tri et reconditionnement au profit des causes sociales. A savoir les élèves, les étudiants, les chômeurs etc. Car en Tunisie, les volumes des déchets d’équipements électriques et électroniques croissent de manière importante. D’ailleurs, ils continuent de représenter un réel problème environnemental. Avec en effet plus que 7kg par habitant annuellement.

Depuis le début de la pandémie, et grâce à l’expertise technique et logistique de la startup labélisée TrustiT, l’initiative Sharek a réussi à collecter, reconditionner et distribuer plus de 1000 appareils électroniques. Ils sont donc issus de déchets électroniques, dont des élèves et des étudiants ont bénéficié sur tout le territoire de la Tunisie. Grâce au support de la société civile et d’organisations internationales.

Avec l’aide des Fonds canadiens d’initiatives locales (FCIL) pour la deuxième année consécutive, l’initiative Sharek accélère de ce fait son impact écologique. A travers un processus de sensibilisation, collecte et tri sélectif des déchets électroniques non dangereux. Et ce, dans une optique de réutilisation et préparation propre au recyclage.

De ce fait, un évènement de sensibilisation à la bonne utilisation des appareils électroniques et la réduction de l’empreinte carbone était organisé à l’espace The Dot (les Berges du Lac), le 14 décembre 2021. Et ce, en présence de l’équipe de gestion du FCIL, des représentants des bénéficiaires académiques et des partenaires entreprises.

Un centre spécialement dédié

Cet évènement était ainsi l’occasion d’annoncer l’inauguration, en la présence de l’ambassadeur du Canada et des donateurs entreprises, du centre de collecte et de tri sélectif le 18 décembre 2021 à la Soukra.

Ce centre aménagé recouvre donc tout le processus de collecte des appareils électroniques non dangereux, leur tri et stockage. Et ce, pour le reconditionnement d’un maximum d’appareils au profit de causes sociales. Ou la préparation au recyclage propre au profit des partenaires recycleurs locaux et internationaux. Dans le respect bien sûr des règles sanitaires et mesures de protection.

Ce centre sera aussi un endroit de sensibilisation et de vulgarisation collaborative des principes 3R. Et ce, en partenariat avec des bénévoles et associations environnementales. A travers l’animation d’évènements spécifiques « Trash Party » ou « Reparathon ». Ainsi que des formations spécifiques aux principes d’économie circulaire et de la Green Attitude.

D’après communiqué

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here