Le  PLF 2022 au centre d’une réunion entre les deux ministres des Finances et de l’Economie

Le projet de Loi de Finances 2022 ( PLF 2022)  et les mesures proposées pour impulser l’investissement et améliorer le climat des affaires, ont été au centre d’une réunion, tenue jeudi, entre la ministre des Finances, Sihem Boughdiri Nemsia, et le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Said.

D’après un communiqué publié par le département de Finances, cette rencontre a constitué une occasion, aussi, pour débattre du financement de l’économie, de l’appui aux entreprises économiques et des lignes de financement programmées dans le cadre des accords conclus avec les bailleurs de fonds. Il s’agit , ainsi, de l’esprit du PLF 2022.

Les deux ministres ont affirmé la volonté du gouvernement de rétablir le niveau de la croissance du pays et de booster la création de richesses, d’accompagner les entreprises économique, et de mettre en place des mécanismes appropriés pour soutenir l’activité économique, au niveau fiscal et au niveau du financement.

Ils ont souligné, en outre, l’importance de bénéficier des fonds accordés dans le cadre de la coopération financière avec les partenaires de la Tunisie, notamment les bailleurs de fonds et les pays amis.

Pour rappel, le premier draft du projet de la loi de finances (PLF) de 2022 accorde la priorité au soutien des entreprises, à la réforme fiscale, à la numérisation de l’administration, à l’amélioration du recouvrement des impôts et à la lutte contre l’évasion fiscale. Cette première version prévoit aussi des mesures à caractère social et sanitaire.
Le projet de la loi de finances intervient dans un contexte économique difficile marqué par la pandémie de Covid-19 ayant lourdement impacté les entreprises et les catégories sociales les plus démunies et n’a épargné aucun secteur, mais aussi dans un climat politique et social qui reste instable.

                                                                                                                     Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here