Signature d’un mémorandum de coopération entre la JICA et l’ENA

Signature Mémorandum ENA JICA

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) organise, pour la première fois en Tunisie, une série de conférences. Celles-ci sont animées par d’éminents professeurs japonais, sur l’histoire et l’expérience de développement du Japon. Et ce, dans le cadre de l’initiative de JICA Chair et en collaboration avec l’Ecole nationale d’administration (ENA) de Tunis.

La première conférence sur le thème « Le Japon après la Deuxième Guerre mondiale » a été organisée le 3 décembre. Et ce, en présence de Son Excellence Shimizu Shinsuke, ambassadeur du Japon en Tunisie (en visioconférence), Mme Khaoula Labidi, directrice de l’ENA, Shinohara Shunei, Représentant Résident de la JICA, Pr. Soukni Hassen et Pr. Zaouchi Hédi de l’ENA.

A cette occasion, la JICA et l’ENA ont signé un mémorandum de coopération. Objectif : développer la coopération entre les deux institutions, à commencer par la JICA Chair. Ensuite examiner éventuellement des domaines de coopération future.

En effet, l’initiative vise à développer les connaissances des futurs leaders dans les pays partenaires du Japon, en collaboration avec les prestigieuses universités japonaises. Et ce, en présentant des sujets relatifs à l’histoire, la politique, l’économie, l’administration publique, l’éducation, la coopération internationale, etc.

Ouvrant la session, la directrice de l’ENA a relevé l’importance de ces sessions pour les étudiants, leur permettant de s’ouvrir sur les expériences d’autres pays développés.

Une deuxième session de JICA Chair sera organisée prochainement

De son côté, l’ambassadeur du Japon a mis l’accent sur le rôle crucial joué par les hauts fonctionnaires de l’Etat en Tunisie. Il a aussi souligné l’importance des relations internationales et du secteur privé pour le développement.

Prenant la parole, le Représentant Résident de la JICA a indiqué que ce programme offre des informations précieuses sur les clés de la réussite ayant mené le Japon à son niveau de développement actuel. Ce qui pourrait servir d’exemple à de nombreux pays partenaires du Japon.

Notons que la session a été animée par les élèves du cycle supérieur de l’ENA. Elle a été aussi enrichie par une présentation (en ligne) de Tadokoro Masayuki, de l’Université de Keio.

A l’issue de la conférence, les étudiants ont eu l’occasion de poser des questions stimulantes pour comprendre la politique étrangère du Japon et sa relation avec les autres pays, son histoire, etc.

Notons que la deuxième session de JICA Chair sera organisée prochainement sur la thématique « Croissance économique et le management du Japon », et la troisième session sur « Le développement de l’Education et la modernisation au Japon ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here