« Astrolabe » : nouveau guide d’amélioration de l’employabilité

employabilité

« Astrolabe : naviguer en toute confiance vers des horizons professionnels ». Tel est le thème abordé par un certain nombre d’experts les 3 et 4 décembre.

Astrolabe est conçu en faveur de l’employabilité. C’est à partir de ce constat que la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), dans le cadre de son programme “Alliance pour la croissance économique et l’emploi – Dialogue social” (ACE), mandaté par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), organise un atelier de présentation de son guide d’amélioration de
l’employabilité.

 

 

A ce constat s’ajoute un déséquilibre inquiétant du marché du travail marqué en grande partie par une forte inadéquation entre les profils des demandeurs d’emploi et les sollicitations et les compétences recherchées par les entreprises. Toutes choses étant égales par ailleurs, ces déséquilibres sont fortement expliqués par un manque de mobilité de la main-d’œuvre à la recherche d’un emploi et la persistance des contraintes personnelles et communautaires en faveur d’une employabilité exemplaire (selon l’Organisation internationale du travail OIT).

L’atelier est l’occasion de présenter les outils conçus en faveur d’un demandeur d’emploi ayant l’aptitude de trouver et conserver un emploi, de progresser au travail et de s’adapter aux changements tout au long de sa vie professionnelle.

 

De son côté, M. Lukas Bauer, chef du projet « Alliance pour la croissance économique et l’emploi (ACE)/Dialogue social, a réaffirmé l’engagement de la GIZ à poursuivre son appui à la Tunisie face aux défis socioéconomiques, en l’occurrence ceux ayant trait à la lutte contre le chômage et la facilitation de la création d’une offre de plus en plus importante d’emplois décents en faveur de la jeunesse tunisienne.

 

M. Mohamed Bakkey, représentant de l’UGTT et initiateur de l’action au sein du comité technique Employabilité, a réitéré la volonté d’appoint que la centrale syndicale accorde à l’émancipation de la jeunesse tunisienne et des travailleurs en vue de promouvoir leur bien-être et réunir les conditions de l’exercice d’un travail décent pour tous.

 

Une grande partie de ces facteurs renvoie au comportement des demandeurs d’emploi (primo-demandeurs ou en activité professionnelle) qui ont tendance à s’abstenir ou à responsabiliser les autres intervenants en les culpabilisant ou en les rendant fautifs.

 

Le plus important serait de réfléchir à un modèle de marché centré sur l’individu, un individu qui se prend lui-même en charge et choisit d’une façon consciencieuse son parcours professionnel.

 

 

D’après communiqué

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here