« Les chaînes fermées auraient dû se conformer aux décisions de la HAICA »

Propagande politique Haica

Le président du Syndicat national des journalistes tunisiens, Mohamed Yassine Jelassi, indique que « la seule solution pour les chaînes de télévision fermées par la HAICA est de se conformer à la loi ».

« Les chaînes fermées auraient dû appliquer volontairement les décisions de fermeture émises par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA). Et ce, jusqu’au réexamen de leur dossier, en vue de reprendre la diffusion ». C’est ce que déclarait M. Jelassi. Et ce, en marge d’une rencontre tenue mardi au siège du SNJT. A l’occasion Journée internationale de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes.

Puis il poursuivait: « Les directeurs des chaînes concernées par les décisions de fermeture devraient régulariser la situation de leurs chaînes. Et ce, afin de pouvoir diffuser dans le cadre de loi. »

Ainsi, M. Jelassi souligne que le syndicat soutient l’application des décisions de l’instance de régulation. Et ce, concernant toutes les chaînes qui enfreignent la loi. Afin d’assurer la régulation nécessaire de la scène audiovisuelle.

Toutefois, il rappelle que le syndicat demande à la HAICA de réexaminer les dossiers des chaînes fermées. Et ce, compte tenu de la situation des journalistes et des techniciens qui se retrouvent désormais sans emploi.

En effet, notons que les forces de l’ordre procédaient, le 27 octobre dernier, à la saisie de matériel et d’équipements de diffusion. Ces mesures concernaient la chaîne de télévision tunisienne « Nessma« . Ainsi que la radio « al-Quran al-Karim ». Et ce, sur décision de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle.

De son côté, la chaîne de télévision Hannibal TV suspendait, le 29 octobre dernier, la diffusion de ses programmes. En conformité avec la décision de la HAICA.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here