Qualité de l’air: On a mieux respiré en Tunisie, en septembre 2021

Qualité air
Conceptual image of green tree shaped like human lungs growing from concrete floor isolated on a background of grey wall. Urbanization concept

La qualité de l’air en Tunisie s’est notablement améliorée au cours du mois de septembre 2021 par rapport au mois d’août de la même année, selon le rapport mensuel sur « La concentration des polluants environnementaux au niveau du sol en Tunisie en septembre 2021 », rendu public, mercredi, par l’ l’Institut National de la Météorologie de Tunis (INM).

Selon le rapport sur la qualité de l’air, les résultats des moyennes mensuelles pour ce mois, en comparaison avec celui du mois d’août 2021, ont montré une baisse du dioxyde de soufre (SO2), du dioxyde d’azote (NO2), du monoxyde de carbone (CO) et de l’ozone (O3) qui sont des gaz polluants causés principalement par les activités humaines, de 22%, 25%, 16% et 2% respectivement, avec l’utilisation des mesures du satellite Sentinel-5P, qui ont été analysées et développées à l’INM.

Un léger repli de la concentration de l’ozone

Une baisse de la concentration du dioxyde de soufre (SO2) a été enregistrée au niveau des régions tunisiennes entre les mois d’août et de septembre 2021.

La concentration mensuelle moyenne de ce gaz a régressé de 2,22 μg/m3 à 1,74 μg/m3. La concentration la plus élevée a été enregistrée au Grand Tunis (6,28 μg/m3 en août 2021 et 4,91 μg/m3 en septembre 2021) et la concentration la plus basse a été enregistrée à Mahdia (0,72 μg/m3 en août et septembre 2021).

S’agissant de la concentration du dioxyde d’azote (NO2), les régions tunisiennes ont aussi connu une diminution entre les mois d’août et de septembre 2021.

La concentration mensuelle moyenne est passée de 3,42 μg/m3 à 2,58 μg/m3. La concentration maximale a eu lieu au Grand Tunis (20,15 μg/m3 en août et 13,61 μg/m3 en septembre) et la minimale à Kébili (0,4 μg/m3 en août et 0,32 μg/m3 en septembre).

Un léger repli a également été constaté au niveau de la concentration de l’ozone (O3) dont la concentration mensuelle moyenne a diminué de 58,30 μg/m3 en août 2021 à 57,21 μg/m3 en septembre 2021.

Notons que la concentration maximale a été enregistrée sur l’île de Djerba soit 74,46 μg/m3 en août et 75,71 μg/m3 en septembre et la minimale sur le Grand Tunis (33,94 μg/m3 en août et 39,35 μg/m3 en septembre).

Monoxyde de carbone: concentration maximale au Grand Tunis

Pour ce qui de la concentration du monoxyde de carbone (CO), le rapport de l’INM fait également état d’une décroissance entre les mois d’août et de septembre 2021.

La concentration mensuelle moyenne de ce gaz s’est repliée de 159,68 μg/m3 en août à 134,45 μg/m3 en septembre. Le Grand Tunis a connu la concentration maximale (343,67 μg/m3 en août et 251,11 μg/m3 en septembre). La concentration minimale a été enregistrée à El Borma (128,55 μg/m3 en août et 115,74 μg/m3 en septembre).

Le rapport de l’INM souligne en outre une baisse de l’émission mensuelle moyenne du dioxyde d’azote (NO2) et du dioxyde de soufre (SO2) et d’une légère hausse de l’émission du monoxyde de carbone (CO) pour les mois d’ août et de septembre 2021 par rapport à la même période de 2020.

Quant à l’ozone (O3), sa concentration moyenne a baissé en août 2021 par rapport au mois d’août 2020 et légèrement augmenté en septembre 2021 par rapport à septembre 2020.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here