La manifestation anti-Saïed s’agrandit

manifestation

La manifestation anti-Saïed, organisée dimanche matin devant la théâtre municipal de Tunis, s’est agrandie. Et ce  pour atteindre les 3500 manifestants à 11h00, a appris l’agence TAP auprès de sources sécuritaires.

En effet, lors de la manifestation les manifestants, répartis sur les avenues Mohamed V, Jean Jaurès et Habib Bourguiba, scandaient des slogans hostiles aux mesures exceptionnelles du 25 juillet. Ils appellent  le président de la République à stopper ce qu’ils qualifient de « Coup d’Etat ».

Le Secrétaire général du Parti républicain Issam Chebbi a déclaré à l’agence TAP que ce rassemblement vise à « sauver la Tunisie ». Les décisions du président Saïed sont « anticonstitutionnelles », lance-t-il.  Elles constituent une « appropriation illégale du pouvoir ».
Il accuse Kaïs Saïed de vouloir « imposer une pensée unique ». Il l’accuse ,également,  « d’exclure toute la classe politique ». Le projet du président de la République est un « retour de la dictature », continue-t-il.

Certains protestataires ont dénoncé la fermeture des accès à l’avenue Habib Bourguiba. Alors que plusieurs voies qui y mènent ont été ouvertes. Et ce  par les forces de sécurité, à l’instar de l’avenue de Paris et de la rue de Hollande.

Un cadre sécuritaire de haut niveau a indiqué à l’agence TAP que « le ministère a fermé quelques rues  par mesure de sécurité et pour protéger les manifestants en premier lieu ». Le droit de manifester est garanti par la loi à condition de préserver la sécurité de tous, lance-t-il.

                                                                                                                Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here