46% des Tunisiens considèrent que la liberté d’expression est menacée

ONG

La liberté d’expression serait-elle en recul ? Emrhod Consulting a mis l’accent sur la perception des Tunisiens vis-à-vis de la liberté d’expression.

D’après le sondage, 46% des Tunisiens considèrent que la liberté d’expression est menacée. La perception de cette menace persiste et signe depuis le mois de janvier 2021.  Un des acquis des revendications du 14 janvier 2011 se trouve bel et bien menacé.

Autrement dit, la liberté d’expression se trouve entre le marteau et l’enclume. Mais ce qui est le plus inquiétant, c’est l’absence des autorités médiatiques pour défendre les principes de la liberté de la presse et les droits des journalistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here