Assurances BIAT – Comité d’organisation d’Ultra Mirage: confiance renouvelée

Ultra Mirage
Najla Moalla Harrouch et Amine Ben Gacem lors de la signature de la convention de partenariat

A l’occasion de la tenue de la 5e édition du marathon de l’Ultra Mirage, événement touristico-sportif qui se déroulera dans la région de Tozeur le 02 octobre prochain, un partenariat a été signé aujourd’hui entre le Comité d’organisation d’Ultra Mirage et Assurances BIAT.

Ce partenariat a été signé entre Najla Moalla Harrouch, Directrice Générale d’Assurances BIAT et Amine Ben Gacem, fondateur et organisateur du Marathon « Ultra Mirage ». Conçu par l’Association Ultra Marathon Tunisie et parrainé par les Assurances BIAT, cet ultra-trail est une course à pied en milieu naturel, sur un parcours balisé.

En effet, la 5e édition du Marathon de l’Ultra Mirage se déroulera sur 100 km et 50 Km dans le somptueux paysage à partir d’Ong Jmal sur le site de décors de Star Wars à Tozeur. Et ce avec la participation de pas moins de 283 coureurs représentants 23 pays (USA, Canada, Niger, Algérie, Maroc…).

Tourisme durable

Selon Amine Ben Gacem, l’égalité homme/femme, l’écologie, la promotion des produits tunisiens et la lutte contre l’utilisation du plastique seront les points forts de cette 5e édition de cette manifestation. Notons que les coureurs planteront chacun un arbre à la fin de la manifestation.

Pour respecter le protocole sanitaire, les organisateurs, en collaboration avec les autorités sanitaires locales, ont prévu un testing de tous les coureurs inscrits aux deux courses, une première en Tunisie. Notons que les organisateurs ont aussi prévu l’aide médicale et le ravitaillement en eau et fortifiants énergétiques pour chaque coureur au cours de deux courses.

« Actuellement, le protocole sanitaire imposé par les organisateurs de l’Ultra Mirage durant la précédente édition est appliqué dans des pareilles manifestations à travers le monde », souligne Amine Ben Gacem qui a annoncé l’appui de la GIZ à l’édition 2021 de l’Ultra Mirage. Et ce à travers la promotion du tourisme durable dans le cadre du programme Tounes Wijhatouna.

« Le nombre des coureurs augmentent d’une année à l’autre. L’objectif consiste à atteindre 500 coureurs et avoir une nouvelle génération de coureurs tunisiens. Nous voulons relever ce défi surtout que cette manifestation se déroule dans un contexte marqué par la pandémie Covid-19 pour la deuxième année consécutive », souligne Najla Moalla Harrouch lors de la conférence de presse organisée.

Vision partagée

En réponse à la question de leconomistemaghrébin.com sur l’appui de l’Office nationale du tourisme tunisien (ONTT) à cette manifestation qui a un important impact sur l’activité économique dans la région, Karim Jatlaoui, représentant de l’ONTT, a tenu à préciser que l’Office et les organisateurs de ce marathon partagent la même vision. « Nos objectifs sont alignés. En effet, l’office appuiera ce marathon à travers sa promotion à  l’nternationale à travers ces 18 représentations à l’étranger ».

Interpellé sur la problématique du transport des coureurs, Amine Ben Gacem a regretté le manque de liaisons aériennes entre Tunis et Tozeur à cause de la fermeture de l’aéroport de Tozeur. C’est pourquoi des bus seront mis à la disposition des participants pour assurer leur transport à destination de Djerid.

A rappeler enfin que les vainqueurs (hommes et dames) empocheront chacun la somme de 3000 euros. Les deuxièmes recevront 1500 euros et les troisièmes 500 euros chacun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here