Exécution du budget : un déficit budgétaire de 2,6 milliards de dinars à fin juillet 2021

budget déficit

Le budget relatif à l’exécution de loi de finances 2021 à fin juillet 2021 a enregistré un déficit de 2,6 milliards de dinars, contre 4,5 milliards de dinars à la même période de 2020.

Selon les résultats provisoires de l’exécution du budget de l’Etat à fin juillet 2021, sur une année, les recettes fiscales ont affiché une augmentation de 15%. Passant de 14,7 milliards de dinars à fin juillet 2020, à 17 milliards de dinars à fin juillet 2021.

Il ressort du même document relatif au budget, qu’à fin juillet 2021, les impôts indirects ont affiché une augmentation de 23,9%. Et ce, par rapport à la même période de 2020, pour atteindre un montant d’environ 10 milliards de dinars.

Quant aux recettes liées aux droits douaniers, à la TVA, aux droits de consommation et aux autres impôts indirects, elles se sont toutes inscrites en hausse de 21,6%.

S’agissant des impôts directs (impôts sur le revenu, rémunérations et salaires, impôts sur les sociétés), entre juillet 2020 et juillet 2021, ils ont enregistré une augmentation de 4,6%. Passant de 6,8 milliards de dinars à fin juillet 2020 à 7 milliards de dinars à fin juillet 2021.

En outre, notons qu’à fin juillet 2021, les recettes non fiscales ont atteint un montant de 1,1 milliard de dinars, dont 50 millions de dinars au titre des revenus confisqués.

Par rapport à fin juillet 2020, les ressources budgétaires ont augmenté de 10,8% pour atteindre un montant de 18,1 milliards de dinars.

Pour la même période, en légère hausse (+0.3%), les charges budgétaires ont atteint à fin juillet 2021 un montant de 20,6 milliards de dinars.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here