A partir du 1er septembre: versement des aides exceptionnelles aux familles à revenus limités

aides exceptionnelles - l'économiste maghrebin

« Le ministère des Affaires sociales entame à partir du 1er septembre prochain le versement des aides exceptionnelles. Et ce, à environ 920 mille familles à revenus limités impactées par la Covid-19 ». C’est ce qu’a déclaré le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi.

Les aides sociales exceptionnelles s’inscrivent dans le cadre d’un crédit avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement d’une valeur de 300 millions de dollars.

M. Trabelsi a indiqué mardi, au cours d’une conférence de presse que le montant de ces aides est de 300 dinars. Il a souligné l’ouverture des inscriptions sur la plateforme amen.social.tn à partir d’aujourd’hui mardi.

Les catégories à revenus limités impactées par la Covid-19 souhaitant bénéficier de ces aides doivent obligatoirement s’inscrire sur la plateforme amen.social.tn. Et ce, à partir du 24 août jusqu’au 23 septembre prochain pour étudier les dossiers selon les conditions prédéfinies.

En effet, ces aides seront versées d’abord aux personnes bénéficiant d’une prime mensuelle octroyée aux familles à faibles revenus (180d). Celles-ci, selon le ministre, ne sont pas concernées par l’inscription sur la plateforme numérique vu qu’elles sont déjà inscrites dans le programme social Amen.

Selon M. Trabelsi, le nombre des familles à revenus limités bénéficiant de la prime mensuelle permanente et du carnet de soins (carnet blanc) s’élève à prés de 266 mille. Et d’ajouter que le montant global de ces aides s’élève à 80 MD.

Notons que les familles à revenus limités titulaire d’un carnet de soins et ne bénéficiant pas d’une prime mensuelle de 180d par mois et celles titulaires d’un carnet de soins à tarifs réduit (carnet jaune) bénéficieront des aides sociale d’un montant de 300 d à partir du 3 septembre prochain.

Par ailleurs, le ministère des Affaires sociales s’emploie à verser des aides sociales à d’autres catégories. Celles-ci ne sont pas inscrites dans le programme social Amen. Il s’agit des personnes bénéficiant d’une prime de vieillesse et de retraite et celles travaillant à leur propres compte qui adhèrent à l’un des régimes de la sécurité sociale, a-t-il affirmé.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here