Covid-19 : Ooredoo fait don de concentrateurs d’oxygène

Ooredoo

Ooredoo poursuit sa contribution aux efforts nationaux de lutte contre la Covid-19. L’entreprise fait don de concentrateurs d’oxygène au profit du ministère de la Santé.

En effet, ces équipements médicaux seront mis à la disposition des hôpitaux publics des gouvernorats les plus touchés par cette vague pandémique. Et ce afin de renforcer les capacités déployées par l’Etat et les autres acteurs de la société tunisienne. C’est ce qu’affirme Ooredoo, dans un communiqué rendu public.

Kairouan, première étape de soutien

D’ailleurs, Ooredoo a choisi de démarrer ce programme urgent par le gouvernorat de Kairouan. Il s’agit d’un des gouvernorats les plus touchés par cette vague pandémique. A travers des concentrateurs livrés le 10 juillet à la direction générale de la santé de Kairouan, Ooredoo entame cette campagne sociétale. Cette campagne se poursuivra dans les jours à venir pour couvrir les autres gouvernorats ciblés.

Pour réussir cette campagne citoyenne, Ooredoo a choisi d’impliquer ses équipes de proximité. En effet, les équipes ont essayé de cerner les besoins de leur région. Et faciliter la tâche de la direction générale dans le choix et le classement des régions par ordre de priorité. Une implication qui prouve l’apport du personnel d’Ooredoo dans la réussite de la stratégie RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise) adoptée par le premier opérateur en Tunisie.

Ooredoo, long parcours d’accompagnement des forces sociétales contre la Covid-19

Depuis plus d’un an, Ooredoo multiplie les initiatives pour accompagner les Tunisiennes et les Tunisiens dans les moments difficiles. Après la fourniture d’équipements et des connexions nécessaires à toutes les directions régionales de la santé des 24 gouvernorats de Tunisie et l’installation des 4G box dans les centres de vaccination, l’opérateur poursuit son parcours et aide à tout effort de sensibilisation, de prévention et de lutte contre la Covid-19 et ses risques sanitaires et sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here