Tunisie : deuxième Dialogue de l’UE avec le secteur privé

2e Dialogue UE

Le mercredi 23 juin 2021 a eu lieu, à Tunis, le deuxième Dialogue de l’UE avec le secteur privé. Et ce, sur le thème de « L’internationalisation et l’accès aux marchés internationaux de la PME en Tunisie: défis et opportunités à l’ère du post-Covid-19 ». Cet événement se déroulait dans le cadre de l’action « Du point de vue de l’entreprise : série de dialogues UE-Secteur privé ».

La pandémie de Covid-19 a durement frappé l’économie tunisienne. Elle a en effet entraîné un ralentissement économique sans précédent. Ce qui a affecté particulièrement les PME. Toutefois, les entreprises qui ont moins souffert de la pandémie sont souvent celles qui ont pu maintenir une activité internationale.

Ainsi, la présence internationale des entreprises est un levier stratégique. Elle leur offre une plus grande indépendance. Notamment grâce à une répartition des fournisseurs/clients sur différentes zones géographiques.

A cet égard, l’internationalisation constitue un facteur important permettant de soutenir la production, la distribution et les ventes. Mais aussi l’activité des entreprises sur les marchés internationaux.

C’est autour de cette thématique de l’accès aux marchés internationaux et sur la base d’un diagnostic partagé, qu’a porté ce dialogue thématique franc et constructif entre la Délégation de l’UE en Tunisie et les acteurs de l’écosystème de l’entrepreneuriat et du financement tunisien.

Contribuer à la prospérité et à la stabilité de la Tunisie

L’objectif commun de ce dialogue est de contribuer à la prospérité et à la stabilité de la Tunisie; en particulier dans le contexte de la reprise post-Covid. Et ce, en soutenant notamment le gouvernement tunisien dans la création de nouvelles opportunités en faveur des PME. Tout en les aidant à conquérir de nouveaux marchés, dans l’UE ou ailleurs.

Parmi les points clés de la réflexion et de ce diagnostic commun, on relève notamment:

  • L’importance d’un véritable accompagnement des PME tunisiennes dans leur démarche exportation/internationalisation sur les marchés internationaux traditionnels et de nouveaux marchés. Ainsi que la nécessité de les soutenir également pour intégrer les chaines de valeurs globales.
  • L’obligation de favoriser le développement de nouveaux mécanismes de soutien aux PME. Et ce, pour leur permettre de prospecter de nouveaux marchés et d’accéder à des services administratifs digitaux.
  • La nécessité de soutenir l’amélioration et le développement des infrastructures et des services de logistique et de transport. Afin de permettre aux PME d’être compétitives sur les marchés internationaux cibles.
  • Le besoin de renforcer et d’améliorer l’offre publique et commerciale de solutions de financement et de couverture de risques. Lesquelles étant en adéquation avec les besoins spécifiques des entreprises exportatrices.

Source : UE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here