Media loves tech 2021 : lancement de la 4ème édition !

media loves tech

Pour la quatrième année consécutive, Media loves tech 2021 lance un appel afin de repérer les meilleurs concepts numériques pour un journalisme innovant et de qualité au Maghreb. Du 1er juin au 31 juillet 2021, les équipes de Tunisie, du Maroc et d’Algérie sont invitées
à soumettre leurs idées de projets. C’est ce que précisent les initiateurs de la compétition dans un communiqué rendu public aujourd’hui 21 mai.

Media loves tech s’adresse aux journalistes, entrepreneurs, créatifs, développeurs, passionnés des médias. Elle cible toutes les personnes ou organisations désireuses d’innover le paysage médiatique. Elles peuvent envoyer leurs solutions pour un journalisme de qualité sur startup.medialovestech.com.

Les 12 meilleures équipes recevront chacune 1 000 €. C’est ce que fait savoir l’organisateur de l’événement. Elles seront, par la suite qualifiées pour la phase d’accompagnement. Cette phase débutera dès le mois de septembre.

Après une « inspiration phase » composée de masterclasses menées par des experts de la région, une « incubation phase » de six semaines aidera à exploiter les potentiels en abordant trois axes du développement de projet :
– Désirabilité de l‘utilisateur;
– Faisabilité technique;
– et viabilité commerciale.

Une nouveauté pour la 4ème édition

En effet, tout au long du programme, les participants bénéficieront de conseils, en groupe et en one-to-one. Ainsi que de la présence d’un mentor attitré. Ils travailleront leurs prototypes et apprendront à pitcher leurs projets.

Par ailleurs, le jury dévoilera en décembre 2021 les projets gagnants. Le grand vainqueur final recevra la somme de 10 000 €.  Il est à noter que cette édition prévoit, pour la première fois, un prix spécial  pour pour la catégorie « Journalisme Scientifique ».

MEDIA LOVES TECH est une initiative de DW Akademie, le centre de la Deutsche Welle pour le développement international des médias, la formation journalistique et la transmission de connaissances. En coopération avec Al Khatt, ONG tunisienne qui œuvre pour la liberté de la presse et l’expression et se veut un laboratoire d’idées sur l’avenir du journalisme à l’ère de l’Internet.

                                                                                                      Avec communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here