Bilan de l’énergie primaire : un déficit de 1,3 Mtep, à fin avril 2021

énergie primaire

Le bilan de l’énergie primaire a fait apparaître, à fin avril 2021, un déficit de 1,3 mégatonne équivalent pétrole (Mtep), contre un déficit de 1,4 Mtep, en avril 2020, et ce, en comptabilisant la redevance du passage du gaz algérien, lit-on dans un  document de la Conjoncture énergétique. Le ministère de l’Industrie, de l’énergie et des mines a publié ce document.

Le taux d’indépendance énergétique s’est situé, ainsi, au niveau de 58%. Et ce durant les 4 premiers mois de 2021, contre 48% en 2020. Sans comptabilisation de la redevance, le taux d’indépendance énergétique se limiterait à 47%, en avril 2021. Il s’agit d’énergie primaire.

L’accroissement des ressources d’énergie primaire de 39%, en raison de l’augmentation de la production nationale de pétrole, du gaz et aussi de la redevance du passage du gaz algérien qui a enregistré une hausse de plus de 197%, durant les quatre premiers mois de 2021, par rapport à la même période de l’année précédente expliquent la baisse du déficit.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here