Mali : l’Union Africaine décide l’exclusion temporaire du pays

Mali
Le colonel Goïta lors du 60e anniversaire de l'indépendance du Mali à Bamako, le 22 septembre 2020. © Michele Cattani, AFP

L’Union Africaine a annoncé, mardi 1er juin 2021, qu’elle a décidé de suspendre temporairement le Mali « de sa participation à toutes les activités ». C’est ce qui ressort de son communiqué.

L’Union Africaine, par le biais de son Conseil de paix et de sécurité, a exprimé sa préoccupation concernant la situation au Mali. Elle a également estimé que celle-ci a un « impact négatif sur les gains réalisés jusqu’à présent dans le processus dans le pays ».

Dans le même communiqué, l’Union Africaine a condamné « avec la plus grande fermeté » le coup d’Etat au Mali. Elle a, également, rappelé son opposition aux changements anticonstitutionnels de gouvernement sur le continent.

Par ailleurs, cette suspension concerne l’ensemble des « activités de l’Union africaine, de ses organes et institutions ».

De plus, l’Union Africaine a appelé les forces de défense et de sécurité maliennes « à retourner dans leurs casernes ». Elle a demandé une non-ingérence des forces militaires dans le processus politique malien.

L’Union Africaine a également souligné l’importance de la mise en place d’un système de gouvernance dirigé par des civils. Ce dernier doit se baser sur une feuille de route conforme à un processus de transition transparent.

Par la suite, le Conseil de paix et de sécurité a évoqué la possibilité d’imposer des sanctions à l’encontre de la junte militaire.

Toujours, selon la même source, l’Union Africaine se serait opposée à d’éventuelles candidatures aux prochaines élections présidentielles. Ainsi, elle a exigé que le chef de la transition ne se présente pas à celle-ci. Cette requête concerne également le vice-président et le premier ministre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here