Les ingénieurs de la fonction publique observeront une grève présentielle de trois jours 

ingénieurs

L’ensemble des ingénieurs de la fonction publique observeront une grève présentielle, pendant trois jours. Cette grève commence à partir du 26 mai. Lors de cette grève, les ingénieurs boycotteront toutes les réunions gouvernementales, régionales et locales. C’est ce qu’a annoncé l’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT).

L’OIT invitera, aussi, tous les bureaux d’études et d’ingénierie, à boycotter tous les projets gouvernementaux, au niveau des travaux de suivi et même en ce qui concerne la signature de documents. Et ce, pendant ces trois jours. De même, les ingénieurs professeurs universitaires seront appelés à porter un brassard rouge, durant cette même période, affirme le président du Conseil de l’OIT, Kamal Sahnoun. Ce dernier s’est exprimé lors d’une conférence de presse, aujourd’hui.

D’ailleurs, l’OIT adoptera de nouvelles formes d’escalade  si le gouvernement ne répond pas favorablement aux revendications de l’Ordre. Et ce, après lui avoir accordé une semaine supplémentaire pour revoir ses décisions.

« L’OIT menace de dévoiler les noms de personnes qui entravent la résolution du dossier  », a-t-il affirmé. Tout en ajoutant que :« l’Ordre envisage de retirer les ingénieurs exerçant au sein de la centrale électrique de Sousse D, ce qui est en mesure d’engendrer des coupures d’électricité dans plusieurs autres gouvernorats. Et ce, durant les périodes du pic de la consommation. »

D’après lui, le Conseil de l’Ordre  a décidé, en outre, d’appeler l’ensemble de ses adhérents, parmi les ingénieurs des établissements et structures publics, à poursuivre la grève générale ouverte, estimant que le gouvernement doit assumer sa responsabilité, en ce qui concerne les répercussions de cette grève. Et ce, sur l’économie et la sécurité nationale.

En effet, le gouvernement n’a pas généralisé  la prime spécifique accordée aux ingénieurs de la fonction publique, depuis 2017 (entre 450 et 750 dinars) aux ingénieurs des établissements et structures publics, en l’occurrence ceux exerçant au sein de la STEG, la SONEDE, l’ONAS, l’AFI…

                                                                                                        Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here