La Tunisie réitère son appui contant à la cause palestinienne et aux droits inaliénables et indivisibles du peuple palestinien

Palestine

La Tunisie  réitère sa ferme volonté de continue à « défendre la juste cause palestinienne jusqu’à ce que le vaillant peuple palestinien » recouvre ses droits légitimes et instaure son Etat indépendant avec pour capitale Al-Qods Al-Charif.

La Tunisie continue à assumer pleinement ses responsabilités.Dans une déclaration, à l’occasion du 73e anniversaire de la « Nakba », le ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger a renouvelé son appui contant et de principe à la cause palestinienne et aux droits inaliénables et indivisibles du peuple palestinien.

Naqba coïncide cette année avec la montée des violences brutales

« L’anniversaire de la Naqba coïncide cette année avec la montée des violences brutales et des actes d’agression contre le peuple palestinien frère qui ne cesse de lutter héroïquement contre les politiques arbitraires des forces d’occupation et leurs violations répétées des lieux sacrés et leur mépris des résolutions onusiennes et du droit international », lit-on de même source.

Le département des Affaires étrangères affirme, dans cette déclaration, publiée samedi soir, que la Tunisie, en tant que membre non permanent du conseil de sécurité des Nations Unies ne cesse de déployer des efforts intenses, en coordination avec les autres membres et les pays frères et amis, pour que le conseil de sécurité joue son rôle crucial de maintien de la paix et de la sécurité internationales.

La Tunisie invite la communauté internationale à fournir la protection et le soutien nécessaires au peuple palestinien contre les agressions barbares, les violations quotidiennes et les comportements racistes, l’appelant à s’opposer résolument à la politique de colonisation israélienne.

Selon la presse internationale, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit dimanche soir pour se pencher sur le conflit israélo-palestinien, entré depuis une semaine dans une nouvelle escalade de violences.

« Une réunion virtuelle publique sur le conflit à laquelle l’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient, le Norvégien Tor Wennesland, ainsi que des représentants d’Israël et des Palestiniens devraient y participer », indiquent des médias européens.

Depuis lundi, les bombardements israéliens sur la bande de Gaza ont fait, selon un dernier bilan des autorités palestiniennes, vendredi soir, 139 morts, parmi lesquels 39 enfants, et 1.000 blessés.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here