Coronavirus : le tourbillon des polémiques s’attaque au vaccin Sinovac

Sinovac
Photo des archives du site https://fr.hespress.com/

Alors que le monde avait les yeux rivés sur le vaccin AstraZeneca, une nouvelle polémique commence à se former autour du vaccin Sinovac.

Certains médias avaient mentionné une étude réalisée par l’Université du Chili. Elle affirmait que l’efficacité après la première injection du Sinovac n’était que de 3%. Ce taux atteindrait à peine les 56,5% après l’administration de la deuxième dose.

Selon un autre rapport, publié le 11 avril 2021, par l’Institut public Butantan de Sao Paulo, le vaccin chinois Sinovac aurait une efficacité de seulement 50,7%. Par ailleurs, il s’agirait du rapport le plus détaillé sur un vaccin chinois contre la Covid-19.

De son côté, le laboratoire pharmaceutique chinois n’avait pas publié les résultats à l’issue de la phase III. Sinopharm avait affirmé que ses vaccins ont des taux d’efficacité de 79 % et 72,5 %.

À noter que le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, avait, lors d’un point de presse du 11 avril 2021, cité une efficacité « peu élevée » des vaccins chinois contre le Coronavirus.

Par la suite, et face aux débats qui s’en sont suivis, le responsable a déclaré qu’il s’agissait d’un malentendu. Les médias auraient mal compris ses propos. La déclaration relative à l’efficacité ne porterait pas uniquement sur le produit chinois, mais sur l’ensemble des vaccins.

Par ailleurs, la Chine étudierait une modification du protocole de vaccination. Les autorités chinoises ont évoqué trois possibilités : ajuster la posologie, augmenter le nombre de doses ou encore mélanger des vaccins fabriqués avec différentes technologies.

Rappelons que Les Émirats Arabes Unis avaient expérimenté l’administration de trois injections du vaccin chinois.

Des scientifiques étudient, également, l’application d’une technique similaire en Angleterre. On y tente de combiner une dose du vaccin d’AstraZeneca avec une dose du vaccin Pfizer-BioNTech.

En Tunisie, l’inefficacité du vaccin chinois inquiète et provoque les débats sur les réseaux sociaux mais aussi sur la scène médiatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here