Noureddine Bhiri :  » Les conflits internes de l’Egypte ne nous concernent pas »

noureddine bhiri

Le député du mouvement Ennahdha Noureddine Bhiri a avancé que la visite du président de la République Kaïs Saïed en Egypte n’a pas intimidé le mouvement. Surtout dans un contexte de conflit entre le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi  et les Frères musulmans. Pour lui, «  nous ne sommes pas concernés par les conflits internes en Egypte ». La coopération entre la Tunisie et l’Egypte doit se faire dans le cadre du respect mutuel,  continue-t-il.

Intervenant dans le cadre d’une émission sur Mosaïque Fm, le député a affirmé que «  le conflit entre Al-sissi et les Frères musulmans ne nous regardent pas ». Par ailleurs, il a démenti l’existence des Frères musulmans en Tunisie. «  Nous vivons dans un régime démocratique et pluraliste », argumente Noureddine Bhiri.

Quant à son mouvement, c’est «  un parti politique reconnu et le premier au parlement ». Dans le même contexte, il affirme que mouvement Ennahdha soutient ce genre de visites officielles aux pays frères et amis. Pour lui, la Tunisie a besoin de ce genre de visites. «  Nous demandons à Kaïs Saïd d’en effectuer d’autres » a-t-il dit.

Interpellé sur son post publié récemment sur son compte officiel du réseau social Facebook où il appelle les Tunisiens «  à protéger la Tunisie contre les chantres du fascisme et de la dictature »,  le député affirme qu’il ne vise pas le président de la République. Il explique que ce post, concerne, entre autres, la présidente du bloc du Parti destourien libre Abir Moussi. «  A un moment où la Tunisie mène une bataille contre la Covid-19, la pauvreté et le terrorisme, d’autres parties incitent à la haine, la violence et ne respectent pas les martyr de la révolutions ». Ainsi, conclut-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here