Kaïs Saïed poursuit sa visite officielle en Egypte

Au troisième jour de sa visite officielle en Egypte, le président Kaïs Saïed s’est rendu dans la localité de « Tabat-Al Shagara », à l’est du canal de Suez, dans la ville d’Ismaïlia.

Le chef de l’Etat Kaïs Saïed était accompagné d’une délégation « restreinte ».

Rappelons que « Tabat-Al Shagara » était un bastion contrôlé par l’Armée égyptienne. Et ce lors de la guerre d’octobre-1973 contre l’entité sioniste. Depuis, la région est devenue un « symbole historique ».

Ainsi, le président de la République Kaïs Saïed a affirmé dimanche, au Caire, que la Tunisie demeurera la terre de la paix, de la cohabitation et de l’Islam modéré.

Kaïs Saïed a rencontré le patriarche Tawadros

Dans le cadre de sa visite en Egypte, Kaïs Saïed a rencontré le patriarche Tawadros à la cathédrale de la Nativité du Caire. En outre, il a mis en exergue les spécificités de la culture tunisienne basée sur la cohabitation pacifique. Ainsi que le respect de la liberté religieuse et du droit de pratiquer les rites religieux.

Le citoyen est en premier lieu un être humain  ayant des droits et des obligations. Et ce  envers la collectivité, abstraction faite de son appartenance religieuse, a-t-il soutenu.

 

Kaïs Saïed s’est rendu dans la mosquée Al-Fattah

Plus tôt dans la journée, le président de la République s’est rendu dans la mosquée Al-Fattah al-Alim, sur le site de la future capitale égyptienne, un méga projet en cours de réalisation. Il s’est ensuite dirigé vers l’institution Al-Azhar où il a rencontré le grand Imam Cheikh Ahmed Mohammad Al-Tayeb.

En outre, il a rappelé les nombreux événements scientifiques et religieux qui ont uni les deux pays pendant plusieurs générations.

Par ailleurs, Saïed a évoqué le Cheikh tunisien Mohamed Al Khedher Hussein, un des éminents savants musulmans et le seul non Egyptien à diriger la prestigieuse institution entre 1952 et 1954 et ses communications sur la liberté en Islam.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here