PIAIT : convention en faveur de Béja, Bizerte, Jendouba et Siliana

convention

Une convention d’accompagnement technique visant l’élaboration d’un plan d’action pour la valorisation des périmètres irrigués et des produits agricoles a été signée. Et ce, mardi, par le Directeur Général du Génie Rural et de l’Exploitation des Eaux au ministère de l’agriculture et le représentant du bureau d’études BRL Ingénierie (BRLI).

La signature de cette convention, qui a eu lieu en présence du ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche maritime par intérim, Mohamed Fadhel Kraïem, et du représentant de la Banque mondiale, intervient dans le cadre du Projet d’intensification de l’agriculture irriguée en Tunisie (PIAIT), financé par la BM. Ce projet vise à réhabiliter et moderniser les infrastructures des zones irriguées et à soutenir les différentes étapes de production agricole. Ainsi que les étapes post-production (commercialisation, stockage, transformation, exportation…) et les chaînes de valeur.

convention

Le ministre de l’Agriculture a, à cette occasion, mis l’accent sur l’importance de cette convention qui favorisera l’élaboration d’un plan d’action participatif. Il vise le développement du rendement des zones irriguées dans les gouvernorats de Béja, Bizerte, Jendouba, et Siliana. De même que la facilitation de la commercialisation des produits issus de ces zones.

Le ministre a par ailleurs, recommandé d’accorder, dans le cadre de ce projet, l’accompagnement nécessaire aux start-up technologiques. Et à favoriser les solutions technologiques à même de résoudre les problèmes du secteur agricole.

Il a aussi appelé à respecter les délais de réalisation des projets programmés. Et ce, afin de soutenir le développement régional dans les gouvernorats ciblés.

Le PIAIT

En effet, la Banque Mondiale finance le Projet de l’Intensification de l’Agriculture Irriguée en Tunisie (PIAIT), moyennant une enveloppe de l’ordre de 140 millions de dollars. Ce financement s’étale sur cinq ans (2019-2024).

Ce projet vise à:

  • La réhabilitation de l’infrastructure physique;
  • Le renforcement de la capacité de gestion des services d’irrigation;
  • L’appui à la valorisation de la production agricole;
  • Et l’accès au marché dans des Périmètres publics irrigués (PPI). Lesquels sont répartis particulièrement sur quatre Gouvernorats du nord-ouest de la Tunisie (Béja, Bizerte, Jendouba, et Siliana).  Avec des interventions ciblées dans deux zones côtières: Sfax et Nabeul.

Ainsi, selon les estimations, près de 4 000 agriculteurs bénéficieront directement de ce projet. Ces derniers auront accès à des services nouveaux ou améliorés d’irrigation et de drainage. Ils recevront aussi de l’assistance technique pour l’intensification agricole et l’accès aux marchés.

Sachant qu’il s’agit de petits et moyens agriculteurs et d’entreprises agricoles (qui louent des terres publiques); ainsi que des SMVDA, des SMSA et toutes autres entreprises situées dans le périmètre d’influence du projet. Le projet profitera également à plusieurs communautés rurales situées dans les zones d’influences des activités programmées (population défavorisée, groupes de jeunes, diplômés chômeurs, femmes). Et ce, à travers une approche inclusive visant l’amélioration de leurs modes et moyens d’existence.

 

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here