Tunisie : les activités de greffe d’organes ont été suspendues 

greffe d'organe

Le ministère de la Santé a suspendu  les activités de greffe d’organes. Et ce en raison de la pandémie de la Covid-19. Affirme le ministre de la Santé Faouzi Mehdi. Le ministre s’exprimait, au cours d’une séance plénière tenue lundi à l’ARP

En effet, le ministre répondait à une interrogation du député Mohamed Mourad Hamzaoui. La question porte  sur la suspension des activités du centre de transplantation du foie chez l’enfant au CHU Fattouma Bourguiba. Le ministère du tutelle a suspendu les activités de ce centre pour préserver la santé des bénéficiaires. Ainsi, le suspension des greffe d’organes concerne tout le pays.

Le ministre a appelé à la nécessité d’amender la loi numéro 22 de l’année 1991 relative au prélèvement et à la greffe d’organes humains et de sensibiliser à l’importance du don d’organes, déplorant la régression du nombre des donneurs qui constitue une entrave à la promotion de cette activité en Tunisie.

Il a signalé l’importance de faciliter l’application de la loi numéro 18 de l’année 1999 permettant aux citoyens souhaitant de devenir donneurs à leur décès de le mentionner sur leur carte d’identité nationale.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here