Industries manufacturières: les chefs d’entreprises prévoient une baisse de l’investissement 

chefs

Les chef d’entreprises s’attendent à une baisse globale de l’investissement au premier semestre 2021. C’est ce qui ressort des déclarations de 850 chefs d’entreprises interrogés par l’INS. Et ce, dans le cadre d’une enquête d’opinion semestrielle, sur l’investissement dans les industries manufacturières. L’INS a réalisé l’enquête en décembre 2020.

Ainsi, le solde d’opinion, est passé de 13% au cours du 2eme semestre 2020, à 1% prévu au cours du 1er semestre 2021. Le solde d’opinion étant défini comme « la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive. Et la proportion de répondants ayant exprimé une opinion négativea ».  Plusieurs avis ressortent des réponses des chefs d’entreprises.

Ainsi, une grande convergence est observée entre le nombre des réponses des chefs d’entreprises qui sont optimistes quant à l’évolution de l’investissement au cours du 1er semestre 2021. Et ceux qui sont pessimistes.

Une prévision à la hausse des investissements dans les industries des matériaux de construction

En ce qui concerne l’évolution attendue des investissements dans les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre (IMCCV), au cours des six premiers mois de 2021, les réponses des chefs d’entreprises montrent une prévision à la hausse de leurs investissements. Soit un solde d’opinion prévu de 18%, contre 3% enregistré au deuxième semestre 2020.

Pour les investissements dans le secteur des industries diverses, les chefs d’entreprises prévoient également, une hausse de leurs investissements au 1er semestre 2021, avec un solde prévu de 8% contre -4% au 2e semestre 2020.

Industries mécaniques et électroniques

De même, les prévisions des chefs d’entreprises opérant dans le secteur des industries mécaniques et électroniques tablent sur une hausse de l’investissement, soit un solde prévu de 10% contre 5% enregistré au S2 2020. Toutefois, le solde d’opinion résultant des réponses des chefs d’entreprises opérant dans les industries du textile, de l’habillement et du cuir, demeure négatif. Et ce en dépit d’une amélioration remarquable. Soit un solde passant de -24% pour le 2eme semestre 2020 à -1% prévu pour le 1e semestre 2021.

Par contre, les chefs d’entreprises expriment des opinions pessimistes pour certains secteurs au premier semestre 2021. Ils s’attendent à une diminution de l’évolution des investissements dans les industries agroalimentaires et chimiques. Les chefs d’entreprises sont peu optimistes quant à l’évolution de l’investissement au 2e semestre 2020.

Des chefs d’entreprises peu optimistes

Quant à l’évolution de l’investissement global au second semestre 2020, les chefs d’entreprises interrogés, se disent un peu optimistes. Le solde d’opinion sur l’évolution de l’investissement est positif (1%) au second semestre 2020. Et ce contre un solde d’opinion négatif (-3%) enregistré au premier semestre 2020. Toutefois, le solde d’opinion sur l’évolution de l’investissement, enregistré au second semestre 2020, reste en deçà des niveaux enregistrés durant les dernières années (2002-2020), d’après l’INS.

Par domaine d’activité, les résultats de l’enquête montrent une légère amélioration de l’investissement, au 2eme semestre 2020. Cette amélioration concerne certains secteurs comme les industries diverses les industries agroalimentaires.

Ce progrès est perceptible également pour les industries mécaniques et électriques. Ainsi le solde d’opinion des chefs d’entreprises interrogés est passé de -6% au S1 2020, à 5% au S2 2020.

Industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre

En contrepartie, une baisse est constatée quant à l’évolution de l’investissement dans les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre, au 2eme semestre 2021. S’agissant du secteur du textile-habillement, une stabilité du niveau de l’investissement est observée dans ce secteur. Mais avec des proportions négatives. Car le solde d’opinion des chefs d’entreprises interrogés est passé de -6% au S1 2020, à -7% au S2 2020.

De même, pour les investissements dans secteur des industries chimiques, le résultat de l’enquête a fait ressortir un solde d’opinion négatif de -5% au S2 2020. Et ce, contre -7% au cours du 1er semestre 2020.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here