Adlen Kamoun: « Mobilisons-nous pour un référendum national « 

Adlen Kamoun

Adlen Kamoun spécialisé dans la stratégie, le consulting et les nouvelles technologies vient de lancer une plateforme digitale « INTILAQ2050.ORG – L’Oasis des Patriotes ».

Mais bien avant cela, il avait eu un parcours atypique. En effet, né en France, Adlen Kamoun a suivi des études d’informatiques. Puis il a rejoint le cabinet Américain « Accenture » où il a passé toute sa carrière sur des grands projets complexes. Comme pour la fusion des Crédits Agricoles, des Caisses d’épargne, Allianz/AGF, AXA Assurance, la transformation de la SNCF, Air France, EDF, ou SFR.  Aujourd’hui, il met en avant un plan de transformation de la Tunisie via la plateforme « Intilaq2050 ». Interview:

Vous venez de mettre en ligne une plateforme digitale « INTILAQ2050.ORG – L’Oasis des Patriotes », en quoi consiste cette plateforme?

Notre recherche perpétuelle du héros imaginaire nous a fait perdre l’essentiel: « Définir un Cap » au navire majestueux qu’est notre nation. Depuis la révolution tous les débats ne concernent que des querelles de personnes, d’égos, d’intérêts personnels. Mon objectif est de remettre le débat des idées et des solutions au cœur de nos réflexions.

Depuis plus de trois ans j’ai consacré tout mon temps libre à imaginer un futur à notre nation, le projet « INTILAQ 2050 ». Une première version de ce plan de transformation est finalisée, chiffrée et planifiée. Ce projet propose d’atteindre, en 2050, un Produit Intérieur Brut (PIB) de 280 Milliards d’Euros grâce à un programme d’investissement de 250 Milliards d’Euros d’ici 2030. Le projet propose 100 grands projets et 350 solutions/propositions basés sur le développement régional et l’exploitation de nos ressources. Ce plan a pour ambition une Tunisie qui se reconstruit autour de quatre valeurs fondamentales :

« INTILAQ 2050 » pour une Tunisie « souveraine », « résiliente », « conquérante », qui retrouve sa place de carrefour des civilisations; en replaçant « l’humain » au centre de toutes ses préoccupations.

Cette Tunisie idéale, est-il possible de la construire?

Pour construire cette Tunisie idéale, j’ai formalisé les « enjeux stratégiques de civilisation » auxquels notre pays est confronté comme: – le mondialisme; – la géopolitique et les lobbies; – le changement climatique; – la pollution; – la fin des ressources stratégiques; – l’extinction des espèces animales et végétales; – la nouvelle révolution industrielle X.0 qui remplace déjà la 4.0; – la précarité du système financier international; – la massification de la criminalité et du terrorisme; – le modèle économique; – les attentes clés de la population; – les enjeux de pouvoir; – l’administration et l’inclusion sociale.

Quatre axes de transformation

A partir de l’analyse de ces enjeux, je propose quatre grands axes de transformation de notre nation qui intègrent les projets et les solutions:

1 – Reconstruire les fondations de la nation et de nos institutions par un référendum dès 2021. Lequel propose une 3ème République restaurant le régime présidentiel, un changement du code électoral, une remise à plat du fonctionnement de nos institutions et une régionalisation du pouvoir.

2 – Libérer les énergies, l’ambition, la créativité et l’innovation par un programme de « civilisation ». Il proposera et stimulera un imaginaire collectif idéal et fédérateur à l’horizon 2050. Nous avons rêvé de l’an 2000 avec INTILAQ, nos enfants vont rêver de 2050 et retrouver l’espoir.

3 – Protéger et accompagner le citoyen dans les épreuves et les difficultés de la vie, mais aussi les entreprises et les collectivités. Cet axe est une priorité majeure dans la situation d’urgence à laquelle toute la société est confrontée aujourd’hui.

4 – Fédérer et remotiver les forces vives de la nation pour reprendre le contrôle de nos vies et de notre avenir. Par des engagements sur des valeurs claires et humaines, portées par une identité et un roman national retrouvé. Notre bien commun doit impérativement devenir un trésor national fédérateur.

Cette « proposition concrète d’avenir » doit maintenant faire l’objet d’un dialogue national pour être adaptée, finalisée et devenir un projet commun suscitant l’adhésion de tous. Pour cela nous avons mis en place une équipe et nous avons construit une plateforme www.intilaq2050.org « L’Oasis des Patriotes ». Une synthèse du plan de transformation y est déjà disponible. Nous ne sommes pas un parti politique, mais un simple mouvement citoyen et patriote.

Quelle sont les priorités selon vous?

Dans un premier temps, reconstruire l’Etat: mobilisation de toutes les forces patriotes de la nation pour imposer un référendum qui propose de restaurer le régime présidentiel et une IIIème République. Aujourd’hui, c’est tout l’appareil d’état qui ne fonctionne pas. Toutes les tentatives de développement sans une remise en marche de l’état et de ses institutions ne servent à rien. Puis, il faut libérer l’économie. Et cela passe par une relance de l’activité économique en trois axes:

    1. Anticiper la fin de la pandémie et mettre en place une stratégie touristique ambitieuse.
    2. Relancer l’activité par notre proposition de changement du plan comptable de l’état: les taxes du tabac et de l’alcool vont à la rénovation de la santé; les taxes sur les télécoms vont à la rénovation des écoles; les amendes routières à la rénovation des commissariats; les saisies et amendes pénales vont à la rénovation de la justice, etc.
    3. Préparer la reprise économique mondiale de septembre en misant sur notre proposition de grands chantiers et sur nos solutions.

Quelles sont les solutions sur le court terme?

  1. Protéger les citoyens: lancer enfin la vaccination; réquisitionner certaines cliniques privées pour soulager certains hôpitaux; tests PCR gratuits pour les plus de 65 ans; audit pour identifier les manques actuels, et orienter en priorité les investissements sur ces manques; fin du couvre-feu; fin du confinement à l’hôtel; faire respecter les gestes barrières; et miser sur la prévention et les soins.
  2. Fédérer la nation: amnistie présidentielle pour libérer de prison immédiatement tous les prisonniers politiques, d’opinions, écologistes, manifestants, homosexuels, consommateurs de cannabis. Judiciariser immédiatement tous les dossiers de corruptions, crimes et délits qui traînent depuis 2011.

Pour mettre un terme à la crise politique, quelle serait donc la solution, selon vous?

Je lance ici un appel, citoyens-nes, associations, syndicats, organisations de la vie civile, rejoignez-nous, unissons-nous et mobilisons-nous pour un référendum national pour la restauration du régime Présidentiel et la définition d’une IIIème République qui portera enfin nos valeurs de liberté, de démocratie et de souveraineté face à nos ennemis. Nous publierons dès la semaine prochaine un plan d’actions complet de sortie de crise basé sur ce référendum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here