L’Union tunisienne des professions libérales appelle à un dialogue national

Union tunisienne des professions libérales

L’Union tunisienne des professions libérales a appelé, mardi, à organiser un dialogue national. L’objectif étant de se démarquer  des tractations politiques et idéologiques. Et ce, pour sauver l’économie nationale.

Ce dialogue doit aboutir à la mise en place d’un nouveau modèle de développement. Ce modèle doit se baser sur l’économie du Savoir. Il doit, également valoriser le positionnement géostratégique du pays. C’est ce qu’a indiqué le président de l’Union tunisienne des professions libérales et doyen des ingénieurs tunisiens, Kamal Sahnoun. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue à Tunis.

Il a aussi plaidé pour l’achèvement du processus d’instauration des instances constitutionnelles et juridiques indispensables pour renforcer la transition démocratique.

Kamel Sahnoun a par ailleurs affirmé la disposition de l’union à contribuer à l’élaboration d’un nouveau modèle de développement. Pour lui, ce modèle doit impliquer toutes les forces vives du pays. De même qu’il appelle à soutenir le processus de transition démocratique.

Il a mis en garde contre les répercussions de la crise socio-économique aggravée par la crise sanitaire, la défaillance de la gouvernance du pays en raison des conflits opposant ses différentes structures et l’amalgame ambiant entre les aspects politique, administratif et syndical.

Réquisitoire contre la classe politique

Il a en outre critiqué l’irresponsabilité et la légèreté qui caractérisent la gestion actuelle de l’Etat. L’intervenant a fustigé la non-implication des compétences nationales dans la recherche des solutions à la crise multidimensionnelle que traverse le pays. Toujours selon lui, la situation actuelle résulte de la crise politique, de l’absence de vision et des défaillances trainées depuis plusieurs années, ayant abouti à une paralysie des entreprises publiques et une détérioration de tous les indicateurs économiques.

Par ailleurs, le membre du Conseil des bâtonniers de l’UTPL, Bassem Maater, a de son côté affirmé que l’union qui se présente aujourd’hui comme une organisation nationale, est capable de contribuer à trouver des solutions à la crise politico-socio-économique qui ronge le pays.

De ce fait, il a appelé à assainir le climat général qui ne permet pas, selon lui, d’initier les réformes nécessaires au redressement du pays. L’UTPL est une organisation non gouvernementale. Elle regroupe les structures professionnelles représentant les professions libérales.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here