Booker 2021: les Tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes

booker 2021

Les Tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi sont dans la liste complète du Prix international du roman arabe, « Booker 2021 » (International Prize for Arabic Fiction-IPAF). Le jury a dévoilé la liste le lundi 1er mars 2021.

« Calamity of the Nobility » (La Calamité de la Noblesse) de Amira Ghenim (Dar Mesaa) et « Longing for the Woman Next Door » (Désir de la Femme d’à côté) de Habib Selmi (Dar al-Adab) figurent dans une liste de 16 romans demi-finalistes en lice pour cette 14ème édition du Booker 2021.

En effet, le jury annoncera les six titres de la « short list » le 29 mars 2021. Ainsi, les organisateurs annonceront le Palmarès de la 14e édition dans le cadre d’une cérémonie officielle. Elle se tiendra le 25 mai 2021, comme habituellement organisée, à Abu Dhabi.

Par ailleurs, l’éditeur tunisien « Meskiliani Editions » est présent dans la liste restreinte avec trois romans dont « Calamity of the Nobility », édité en partenariat avec Dar Mesaa. Les deux autres romans sont « The Eye of Hammurabi » de l’Algérien Abdulatif Ould Abdullah et « Hole to Heaven » du Saoudien Abdulla Al Ayaf, coédités respectivement avec Dar Mim et Dar al-Rashm.

Les 16 demi-finalistes sont sélectionnés parmi 121 candidatures de romans en langue arabe publiés entre le 1er juillet 2019 et le 31 août 2020. Ils sont l’œuvre d’auteurs issus de 11 pays.

Ils représentent :

  • L’Algérie;
  • L’Arabie Saoudite;
  • L’Egypte;
  • L’Irak;
  • La Jordanie;
  • Le Kuwait;
  • Le Liban;
  • Le Maroc;
  • Le Soudan;
  • La Tunisie;
  • Et le Yémen.

Par ailleurs, les auteurs de cette long-list, quatre femmes et 12 hommes, appartiennent à la tranche d’âge de 31 et 75 ans. Dix auteurs rejoignent la long-list du Booker pour la première fois.

« Collectivement, les écrivains abordent les questions importantes auxquelles est confrontée la région arabe aujourd’hui. Des souffrances en Irak, à la propagation des organisations extrémistes jusqu’à la place des femmes ». C’est ce qu’on peut lire sur le site du Booker.

« Le polar affiche une forte présence dans la liste de cette année 2021. Et ce, avec des récits qui explorent des crimes commis dans un contexte de guerre et de conflit et au-delà. Mais aussi les relations humaines, la loyauté, la trahison et le pouvoir de la littérature. Et ce, à travers le Monde arabe, dans des villes comme Aden, Amman, Casablanca, Oran et autres, sont également parmi les thèmes qu’explorent les romanciers demi-finalistes ». C’est ce qu’explique la même source.

En effet, la liste complète a été choisie par un jury international de cinq membres dirigé par l’écrivain et poète libanais Chawki Bazih. Les autres membres sont:

  • Mohammed Ait Hanna (écrivain, traducteur et académicien marocain);
  • Safa Jubran (universitaire qui exerce à Sao Paolo au Brésil);
  • Ali Al-Muqri (écrivain yéménite);
  • Et Ayesha Sultan (écrivaine, journaliste et éditrice émiratie).

D’ailleurs, ce prix que gère la Fondation du prix Booker est doté de 50.000 dollars pour le premier lauréat. Par ailleurs, les organisateurs lui offrent également les financements nécessaires pour la traduction en anglais de son roman. Sachant que les six romanciers inscrits dans la liste courte gagnent chacun un prix de 10 mille dollars.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here