Kaïs Saïed à Kairouan pour s’informer des préparatifs en cours pour la réalisation du projet de la cité médicale des Aghlabides

Le président de la République Kaïs Saïed a effectué samedi une visite dans la localité Menzel Mhiri (gouvernorat de Kairouan), pour prendre connaissance des préparatifs pour la réalisation du projet de la cité médicale des aghlabides, dont les travaux seront lancés très prochainement.

Kaïs Saïed a indiqué que ce projet consiste en la réalisation d’une cité médicale intégrale qui compte les différentes spécialités ainsi que l’édification d’autres structures dont des écoles, un espace touristique et de loisir, un autre culturel en plus de l’industrie pharmaceutique et d’un espace de logement pour les cadres médicaux et paramédicaux.

Le choix de la ville de Kairouan est judicieux étant donnée son emplacement stratégique au milieu du pays, a-t-il encore dit. Seront également mobilisés des hélicoptères de secours en plus de la planification de travaux pour relier cette zone avec la route express, a encore signalé Saied.

Le président de la république a par la même occasion ajouté, que des études détaillées seront achevées dans 6 mois ainsi que les textes juridiques. Chaque partie ne voulant pas publier ces textes juridiques assumera sa responsabilité, a-t-il mis en garde. Le droit de chaque tunisien à la santé est un droit naturel avant qu’il ne soit un droit humain, a-t-il notamment soutenu.

Cette ville médicale sera placée sous l’égide du ministère de la défense et compte des représentants des différents ministères concernés, selon le président de la République qui a rappelé que le texte juridique est prêt et ne manque que la signature et la publication dans le JORT.

Parmi les projets évoqués par le président de la république lors de sa visite figure également la réalisation du projet de train express qui sera un point de connexion entre le nord et le sud affirmant la disponibilité financière pour lancer ce projet.

Le président de la République a été accompagné dans cette visite par le ministre de la défense, le ministre de la santé, le chef du comite directeur du projet, le directeur général de la santé militaire, ainsi que d’autres cadres de l’Etat.

Le coût du projet, qui sera réalisé sur un terrain de 550ha, dépassera les 3 mille millions de dinars et permettra la création de près de 50 mille emplois dans différentes spécialités. Plusieurs pays frères et amis ont fait part de leur disposition pour contribuer au financement de ce projet, selon un communiqué de la présidence de la République.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here