Ahlem Belhaj: « La menace d’une année blanche est réelle dans les facultés de médecine »

année blanche

« La menace d’une année blanche est réelle ». C’ est ce qu’a souligné la secrétaire générale du Syndicat des médecins, pharmaciens et dentistes hospitalo-universitaires Ahlam Belhaj.

Selon elle, la menace d’une année blanche est réelle dans les facultés de médecine, de médecine dentaire et de pharmacie. Et ce à travers tous le pays. Et ce en raison de la non publication des décrets gouvernementaux relatifs à la convention sectorielle du 6 octobre 2020.

Elle a précisé dans une déclaration à la TAP que toutes les activités universitaires ont cessé depuis 3 jours. Et notamment, l’encadrement des étudiants dans 6 universités publiques, face à l’absence et au mutisme total de l’autorité de tutelle.

Par ailleurs, Belhaj a affirmé que les médecins, pharmaciens et dentistes hospitalo-Universitaires ont décidé de maintenir la grève prévue les 3,4 et 5 mars prochains, ajoutant que tous les services de soins cesseront leurs activités à l’exception des services des urgences.

En outre, il convient de rappeler que la convention sectorielle qui a été signée le 6 Octobre 2020, prévoit l’alignement du statut des médecins dentistes et pharmaciens hospitalo-universitaires sur celui des médecins hospitalo-universitaires, la création d’une prime de rentrée universitaire et d’une prime d’enseignement ainsi que l’augmentation de la prime d’encadrement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here