Sahbi Ben Fraj: « La ceinture politique envisage de remplacer Hichem Mechichi »

Sahbi Ben Fraj

Tout porte à croire qu’il y aurait dans l’air des velléités d’après Hichem Mechichi. Du moins c’est ce qui se raconte dans les coulisses. Que peut-on en déduire? Sahbi Ben Fraj dresse un état des lieux du paysage politique.

Sahbi Ben Fraj, analyste politique apporte sa lecture, dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com. En soulignant qu’il est fort probable que le départ de Mechichi soit envisageable. Car la logique du coussin politique (Ennahdha, Qalb Tounes et El Karama) est d’avoir le dernier mot, en ayant une mainmise sur le gouvernement. 

Rester dans cette situation de blocage

Selon Sahbi Ben Fraj, rester dans cette situation de blocage finira par se retourner socialement et médiatiquement contre eux. D’ailleurs, ils savent très bien que le président de la République se trouve dans une situation confortable.

Avant d’ajouter: « Il est d’autant plus envisageable que la ceinture politique envisage de remplacer Hichem Mechichi. Et ce, dans le but de ne pas perdre la carte de la nomination du chef du gouvernement à la tête de la présidence du gouvernement. » 

« Ennahdha élabore en toute discrétion la relève de Mechichi »

Et de poursuivre: « Je ne peux pas m’empêcher de penser que le mouvement Ennahdha est en train d’élaborer en toute discrétion la relève du chef du gouvernement. Et puis je suis absolument sûr que la relève aura lieu en parfait accord avec Hichem Mechichi.  »  

Et de conclure: « Je pense que si le scénario est envisageable, cela sera en parfait accord avec Hichem Mechichi. Afin qu’il puisse avoir une sortie honorable garantie. Et pour qu’il ne puisse pas présenter sa démission au président de la République. A l’heure actuelle, on parle beaucoup de Hichem Hichem et de qui sera son successeur. Par ailleurs, si Ennahdha, el Karama et Qalb Tounes vont dans la confrontation avec Kaïs Saïed, cela aggravera la situation. »

Autrement dit, les clivages semblent plus forts que jamais et la crise politique perdurer. Entre temps, les attentes des Tunisiens sont surtout d’ordre socio-économique et sanitaire. Tout en oubliant pas qu’à l’heure actuelle, on ignore le délai de vaccination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here