Faouzi Charfi: « Le couple citoyen-décideur est indissociable dans la gestion de la crise sanitaire »

Faouzi Charfi

Comment faire face à la situation épidémique? Alors que le taux de contamination lié à la Covid-19 ne cesse d’augmenter. Faouzi Charfi,  secrétaire général de l’Union des médecins spécialistes libéraux, tire la sonnette d’alarme via son post.

De ce fait, Faouzi Charfi estime pour sa part: « La situation épidémique est hors contrôle. Le nombre de décès et de nouveaux cas est en hausse constante. Les services de réanimation sont saturés.
Réveillons-nous et soyons des citoyens responsables. Respectons la règle des 3 M: porter le Masque, distanciation d’un Mètre, lavage fréquent des Mains. En attendant les vaccins, le gouvernement devrait organiser:
-Des campagnes de distribution gratuite de masques et de savon dans les grandes stations de métro et de trains.
– des spots radio et télé qui passent en boucle pour inciter au respect des gestes barrières et montrer des images des services de réanimation. C’est le minimum à faire pour limiter les pertes. »
En outre, il ajoute dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com: « Responsabiliser le citoyen est nécessaire et demander aux décideurs plus de clarté dans leur communication et leurs explications. Le couple citoyen- décideur est indissociable dans la gestion de cette crise sanitaire ».
Rappelons qu’il y a quelques jours de cela, Faouzi Mehdi, ministre de la Santé, a fait savoir, lors d’un point de presse, que le premier lot de vaccins anti-Covid-19 arrivera en Tunisie au début du mois de février 2021. Ce lot sera dédié aux professionnels de la santé engagés dans la lutte contre la pandémie. Quant au deuxième lot comprenant 4 millions de doses de vaccin sera disponible à partir du mois de mars.

 

Il a également rappelé que  la liste des personnes prioritaires est d’ores et déjà établie. Les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques susceptibles d’être contaminées sont concernées en premier lieu. Et toute personne âgée de 18 à 60 ans. Sans parler du personnel en contact direct avec les malades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here