Tunisie : impact de la crise sanitaire sur le schéma d’investissement des entreprises en pré-création

Covid-19 entreprises industrielles crise

L’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE) a publié aujourd’hui les résultats d’une nouvelle enquête. Elle porte sur « L’emploi et l’entrepreneuriat en temps de Covid-19: impact et réponses ». Elle apporte des indices sur la crise.

Selon l’IACE, l’objectif global de l’étude consiste à identifier les défis rencontrés par les acteurs de l’emploi et ceux de l’entrepreneuriat. Et ce, suite à la crise économique causée par la Covid-19.

Ainsi, il ressort de cette enquête que la principale motivation pour monter un projet est de sortir du chômage. Et ce, pour 60% des entrepreneurs.

En effet, 78% des répondants affirment que le processus de lancement de leur projet a été interrompu par la première vague de Covid-19. Cette perturbation a causé un retard qui peut aller jusqu’à plus de six mois.

Par ailleurs, 94% des répondants affirment que la crise économique due à la Covid-19 a impacté leur schéma d’investissement. Et ce, pour plusieurs axes d’investissement, principalement les immobilisations corporelles.

Comment faire face aux défis?

L’étude des stratégies adoptées par les entrepreneurs pour faire face aux défis de la crise montre que 59% des entrepreneurs annoncent que leur priorité est de régler les problèmes liés au schéma de financement.

En effet, 93% des entrepreneurs sondés ont approché des structures de financement. Afin de trouver un support financier pour le lancement du projet.

Selon les résultats de l’enquête, les entrepreneurs (homme ou femme) s’orientent généralement vers les mêmes ajustements pour lancer leur projet pendant cette période. Par contre, pour certaines actions, la part des femmes entrepreneurs est plus importante (l’intention d’introduire plusieurs nouveaux produits ou services).

En outre, 20% des entrepreneurs ont exprimé le besoin de recourir à des experts métiers. Et ce, pour améliorer le volet organisationnel, marketing, communication et techniques commerciales de l’entreprise.

Au final, l’enquête montre aussi que 92% des entrepreneurs demandent au gouvernement de mettre en place des mesures d’urgence pour le volet de financement (accès au financement, financement du BFR…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here