Sit-in au ministère des Affaires culturelles : les diplômés de l’ISAJC persistent et signent

Un groupe de diplômés de l’Institut Supérieur de l’Animation pour la Jeunesse et la Culture de Bir El Bey (ISAJC) contractuels avec l’Etablissement national pour la promotion des festivals et des manifestations culturelles et artistiques (ENPFMCA) poursuit le sit-in au siège du ministère des Affaires culturelles pour le sixième jour consécutif. Ils revendiquent la régularisation de leurs conditions professionnelles.

Le président de la coordination des  professeurs d’animation culturelle Nacer Sayeh a déclaré à l’agence TAP que les professeurs d’animation culturelle sont entrés depuis le 26 novembre dernier en sit-in ouvert au siège du ministère pour revendiquer la régularisation de leur situation professionnelle conformément aux conventions signées avec le ministère. Les diplômés de l’ISAJC menacent, selon la même source, d’une escalade dans leur mouvement de protestation. Et ce au cas où le ministère ne réponde pas à leurs revendications et à ses engagements.

Il a, par ailleurs, indiqué que plus de 350 professeurs d’animation culturelle sont concernés.  L’intervenant a fait savoir  que la durée de leurs contrats a dépassé les quatre ans dans des conditions précaires. Il indique, également, que les contractuels ne bénéficient pas de couverture sociale.

Pour rappel, les professeurs d’animation culturelle contractuels avec l’ENPFMCA ont signé un protocole d’accord avec le ministère des Affaires culturelles. Et ce, le 23 juin dernier. Ce protocole d’accord autorise l’ouverture d’un concours externe pour le recrutement de professeurs d’animation culturelle. Il fera bénéficier à tous les contractuels de la couverture sociale. Selon le même protocoles, la régularisation de la situation des professeurs se fera  sur quatre tranches. Et ce  à partir de 2021 jusqu’à 2024.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here