Les ingénieurs du secteur public en grève de trois jours

grève

Les ingénieurs exerçant dans les institutions et les établissements publics observent une grève de 3 jours. Cette grève commence à partir de lundi, 30 novembre 2020. L’objectif étant de généraliser  l’augmentation spécifique accordée aux ingénieurs de la fonction publique. Et ce conformément à l’accord du 5 septembre 2019.

Actuellement, un nombre important d’ingénieurs se sont rassemblés devant le palais de la Kasbah. Ils portent des casquettes de travail blanches. Ils brandissent des banderoles et des slogans pour affirmer la grève. Les ingénieurs en colère demandent au gouvernement de bénéficier de l’ augmentation spécifique de leurs salaires. Et ce  à l’instar de leurs confrères de la fonction publique et de plusieurs autres corps de métier, tels que les médecins et les professeurs des universités. Les ingénieurs du secteur public considèrent qu’ils n’ont pas bénéficié d’augmentations salariales depuis 2011.

En effet, plusieurs mouvements de protestation ont précédé cette grève visant à stopper l’hémorragie de migration des cadres supérieurs tunisiens. Affirme L’ingénieur principal à l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA) et membre du Bureau central des ingénieurs exerçant dans les institutions et les établissements publics du Conseil de l’Ordre des ingénieurs tunisiens (COIT), Mohamed Al Wahaibi aujourd’hui 30 décembre.

Par ailleurs, il explique, également, que conformément à un accord signé le 5 septembre 2019, les ingénieurs de la fonction publique (ministères) ont bénéficié d’augmentation salariale spécifique.  Il précise que le nombre des ingénieurs de la fonction publique s’élève à 4000. Alors que 12 mille ingénieurs exerçant dans les établissements

D’ailleurs, il s’est dit étonné par cette exclusion. Surtout que les ingénieurs exerçant dans les institutions et les établissements publics travaillent tous au profit de l’Etat tunisien.
La politique d’indifférence et d’atermoiement adoptée par le gouvernement a amené le conseil de l’OIT à décider une grève avec absence de travail.  Les ingénieurs suspendront les services pour une période de 3 jours.

Les ingénieurs persistent et signent

En parallèle, l’OIT organisera des rassemblements de protestation devant les sièges du Gouvernement à la Kasbah et de l’ARP (1er décembre 2020). Par ailleurs, le 2 décembre 2020, les ingénieurs se rendront devant le siège de l’OIT à l’Avenue Habib Bourguiba.

«Nous n’avons pas assisté à une politique d’austérité de la part de l’État malgré qu’il y a des augmentations pour plusieurs corps de métier ». A encore souligné Al Wahaibi.
Il a averti que si les salaires « des ingénieurs restent modestes, ils seront obligés de migrer à l’étranger. Entre 2500 et 3000 ingénieurs quitteront la Tunisie chaque année. Lance-t-il.

En effet, les représentants des ingénieurs ont déposé la loi organique régissant la profession d’ingénieur auprès de la Présidence du gouvernement. Elle comporte des mesures visant à limiter la migration de cette catégorie professionnelle.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here