Abdellatif Mekki: chaque ministère devrait disposer d’un comité scientifique d’aide à la réflexion

Abdellatif Mekki

Invité sur les ondes de Shems Fm, Abdellatif Mekki, l’ancien ministre de la Santé, dresse un état des lieux du paysage politique et de son bilan face à la Covid-19.

Ainsi, Abdellatif Mekki est revenu sur le bilan de la Covid-19, durant l’exercice de ses fonctions. Il estime qu’il s’agit d’une réussite.

Ainsi, il a fait savoir que durant cette période, le gouvernement a su maîtriser la situation. Et d’ajouter: « Si on a réussi, c’est grâce au travail du comité scientifique. En revanche, certains qui veulent douter de notre réussite, sont en train de suivre des agendas de l’étranger. Car la raison est toute simple, ils ne veulent pas que la Tunisie réussisse son processus démocratique. »

Par ailleurs, il est revenu sur le relâchement politique ayant conduit à l’absence de préparation de la deuxième vague du coronavirus. Il précise dans ce contexte: « L’instabilité politique y est pour quelque chose quand on parle de deuxième vague… Il faut dire que la Tunisie a réussi à lutter contre la première vague. Car, le groupe gouvernemental et la commission scientifique faisaient un travail complémentaire ».

Et de poursuivre: « Je reste convaincu que pour réussir, il faut que chaque ministère dispose d’un comité scientifique capable de réfléchir et trouver des solutions. »

Sur la question de l’alliance entre Ennahdha et Nidaa Tounes, Abdellatif Mekki souligne pour sa part: « Si la situation économique a empiré, ce rien d’autre que le résultat d’une alliance de cinq ans entre Ennahdha et Nidaa Tounes. D’ailleurs, quand on voit le bilan, aucune réforme n’a été mise en place. Plus encore, aucune stratégie de lutte contre la corruption n’a été mise en place non plus. Cela dit, nous aurions dû faire pression pour mettre en place des réformes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here