Le Japon accorde un don à l’Association Tunisienne d’Assistance aux Malades du Cancer du Sein

don Japon cancer

La cérémonie d’inauguration du « Projet d’installation de l’équipement de dépistage du cancer du Sein », a eu lieu le 25 novembre 2020. Et ce, au Centre de la Protection Maternelle et Infantile; au profit de l’Association Tunisienne d’Assistance aux Malades du Cancer du Sein. Etaient présents: Son Excellence SHIMIZU Shinsuke, Ambassadeur du Japon en Tunisie; Faouzi Mehdi, ministre de la Santé; et Khaled Rahal, Président de l’Association.

Ainsi, ce don d’un montant de 244.839DT profite aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine. En bénéficie donc l’Association Tunisienne d’Assistance aux Malades du Cancer du Sein.

En effet, il s’agit d’un appareil de mammographie (Mammographie, Numérisation HD et Echographe Portable). Il servira à traiter environ 216 mille femmes de plus de 40 ans; notamment dans le gouvernorat de Tunis. Notons que le prix de l’appareil est d’environ 375 mille DT, dont 130 mille DT pris en charge par la société japonaise Fujifilm.

De ce fait, ce don permet à l’ATAMCS de mettre en place un appareil de mammographie numérisée pour le dépistage du cancer du sein. Et ce, dans le Centre de la Protection Maternelle et Infantile à Tunis.

Grâce à cet appareil, les femmes qui manquent de moyen notamment du gouvernorat de Tunis, pourraient gratuitement effectuer le dépistage du cancer du sein. Selon l’Ambassade du Japon à Tunis, ce projet n’aurait pas été pas possible sans l’engagement et la collaboration de l’entreprise japonaise Fujifilm. Celle-ci s’est chargée d’en financer une grande partie. Elle a aussi assuré une garantie d’un an pour les pièces et la main d’œuvre.

Contribuer à la sécurité humaine

Pour rappel, le Japon a également fait don d’un appareil de mammographie à l’Association Dar El Amal de lutte contre le cancer à Sfax en 2015. De même qu’à l’Hôpital Régional de Zarzis en 2018, avec la coopération de Fujifilm. Et ce, dans le cadre du Don aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine.

Notons que le don aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine a été instauré en 1996. Pour que les ONGs et les collectivités locales puissent répondre rapidement et efficacement à divers besoins de développement. Bien que la taille du projet soit relativement petite.

D’ailleurs, les organisations éligibles sont celles à but non lucratif. Telles que les ONGs et les collectivités locales. Ainsi que les établissements éducatifs, comme: les écoles primaires et secondaires; et les établissements médicaux.

Enfin, ce don vise à l’amélioration des besoins humains fondamentaux. Comme la construction d’écoles primaires et secondaires. Et aussi l’aménagement d’équipements médicaux dans les hôpitaux, ainsi que le forage de puits. Notons que le nombre total de projets réalisés atteint 131 projets; et ce depuis 1996.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here