Habib Ammar : la priorité est  de protéger le secteur touristique de l’effondrement

secteur touristique

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Habib Ammar, affirme que la priorité de son département sur le court-terme est la protection du secteur touristique de l’effondrement. Il s’agit, également, de préserver le maximum possible d’entreprises touristiques.

Habib Ammar a rappelé que le secteur touristique a subi des dégâts énormes en raison de la propagation de l’épidémie de la Covid-19.  Pour le ministre le secteur touristique est un pilier de l’économie nationale. Il constitue une vitrine du pays.

Le nombre d’entrées touristiques ont baissé, jusqu’au 10 novembre 2020, de 78%. Annonce le ministre. Et ce, lors de son intervention d’une conférence sur le tourisme à l’ère du new normal : transformation ou disruption ». L’évenement se tient aujourd’hui à l’occasion de la 4ème édition de « Tunisia Hospitality Symposium »,

Les recettes touristiques et le nombre des nuitées touristiques ont également chuté respectivement de 62 et 80%. A-t-il encore souligné. Le ministre a, également, indiqué que le secteur du tourisme a été impacté après la première vague de l’épidémie. De ce fait, il a enregistré  une baisse des recettes, au cours de la haute saison(de juillet à septembre 2020), de 71%. De même, le nombre des entrées touristiques et des nuitées a régressé respectivement, au cours de cette même période, de 88 et 83%.

Le secteur du tourisme pourra reprendre son activité vraisemblablement à partir de l’été 2021. Seulement, si les vaccins anti-Covid arrivent durant le premier trimestre 2021. A affirmé Ammar. Le ministre rappelle   que l’organisation mondial du tourisme(OMT) prévoit une reprise de l’activité touristique dans 2 à 4 années. Le gouvernement tunisien a pris, récemment, des mesures pour préserver le secteur du tourisme. Fait-il savoir.

Le ministre a en outre, avancé que le tourisme intérieur sera la priorité au cours de la prochaine période. Il ajoute qu’au niveau structurel, le tourisme balnéaire sera mis à niveau. L’objectif étant de diversifier les produits touristiques et améliorer l’attractivité de la Tunisie.

L’hôtellerie, le secteur le moins protégé

En effet, l’hôtellerie est le secteur le moins protégé de l’économie tunisienne. Il a été frappé de plein fouet par la pandémie du Covid-19. Et ce  avec une baisse de 85% du nombre de touristes européens, à fin octobre 2020 et une régression de 80% du nombre de nuitées touristiques.  Affirme la présidente de la FTH Dorra Miled. Elle a appelé à la concrétisation des mesures décidées récemment par le gouvernement au profit du secteur du tourisme.

Organisé les 24 et 25 novembre 2020, « Tunisia Hospitality Symposium » est un événement inspiré de l’expérience allemande de l’Université de Heilbronn dont l’objectif est de créer un espace de rencontre et de partage entre les différents acteurs du secteur du tourisme. Il s’adresse aux représentants publics et privés des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme ainsi qu’aux enseignants, chercheurs et étudiants dans le but de créer un dialogue et d’amorcer un travail de réflexion qui contribuera à l’amélioration du secteur du tourisme tunisien.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here