Parution d’une nouvelle revue dédiée à la Garde présidentielle

revue garde présidentielle

Le premier numéro d’une revue semestrielle dédiée à la Garde présidentielle vient de paraitre dans les kiosques. Une parution qui coïncide avec la 5ème commémoration de l’attaque contre un bus de la Garde présidentielle à Tunis.

Ce numéro de la revue de la garde présidentielle comporte un aperçu historique sur la création de la Garde présidentielle. Mais aussi son évolution, son cadre juridique et les différentes activités menées par ce corps de sécurité.

Le premier conseiller auprès du président de la République, directeur général de la sécurité du président de la République et des personnalités publiques Khaled Yahyaoui a indiqué que d’anciens membres de la Garde présidentielle avaient assisté à la naissance de cette unité sécuritaire. D’ailleurs, ils ont contribué à l’enrichissement des articles par leurs témoignages.

La revue propose, également, dans son premier numéro, une chronologie du cadre législatif organisant le travail de la Garde présidentielle.

Jusqu’à 1975, la Garde nationale était un service avant de devenir une direction sectorielle relevant du ministère de l’Intérieur. Et ce, conformément au Décret n° 75-342 du 30 mai 1975 qui fixe les attributions du ministère de l’Intérieur. Tout en stipulant qu’en tant que responsable du maintien de l’ordre public sur tout le territoire national, le Ministère de l’Intérieur est chargé notamment de la sécurité permanente immédiate et personnelle du Chef de l’Etat; ainsi que de celle des personnalités officielles.

Par ailleurs, ce n’est qu’à l’arrivée de l’ancien président de la République Zine El Abidine Ben Ali à la magistrature suprême en 1987 que la Garde présidentielle devient un organe relevant de la présidence de la République.

Puis, la création de la direction générale de la sécurité du président de la République et des personnalités officielles avait lieu en 1988.

Enfin, la revue propose un album photos retraçant l’histoire de la protection des personnalités officielles en Tunisie. Et ce, depuis l’époque des Aghlabides jusqu’à l’indépendance.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here