Le ministère de la Santé reçoit des aides d’une valeur de 500 mille dinars sous forme de matériel de protection de la part du CRT

ministère de la Santé

Le ministère de la Santé a reçu, samedi, des équipements de protection au profit des professionnels du secteur de la santé parmi les cadres médicaux et paramédicaux, de la part du Croissant-Rouge tunisien (CRT). Et ce avec le soutien de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Selon le ministère de la Santé, il s’agit des aides d’une valeur de plus de 500 mille dinars. En effet, ces aides consistent en 6000 combinaisons de protection à usage unique, 7000 combinaisons de protection en plastique, 3000 gants stérilisés, 150000 gants de nettoyage, 13000 couvre-chefs, 13000 masques médicaux dédiés aux agents de la santé et 600 litres de solution désinfectantes.

Le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi, a indiqué que cette aide s’inscrit dans le cadre du soutien aux efforts nationaux et de la solidarité de la société civile avec l’Etat et les citoyens face à la pandémie Covid 19. Celle-ci a eu des répercussions économique, sociale et psychologique désastreuses.

Le ministère, a-t-il rappelé, a reçu de nombreuses aides nationales et internationales. Et ce dans le cadre du renforcement de la protection des cadres médicaux et paramédicaux.

Il a aussi rappelé que le ministère est en train d’élaborer une stratégie pour obtenir des vaccins du Covid-19. Il a appelé le Croissant-Rouge tunisien à s’y engager et à contribuer à l’effort national en la matière.

Détermination

De son côté, la ministre auprès du chef du gouvernement chargée des Relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, Thouraya Jribi, a fait savoir que cette aide intervient dans le cadre du programme national « Âzima » (détermination). Ce programme visé à favoriser la centralisation des décisions et la non dispersion des initiatives. Et ce afin de s’assurer de leur application sur l’ensemble du territoire sans exclusion, et de leur adéquation avec l’évolution des protocoles sanitaires adoptés.

En effet, le premier axe du programme « Âzima », selon Jribi, consiste en la collecte et la distribution des fournitures de prévention.

Le deuxième volet s’articule autour de la sensibilisation de la gravité de l’épidémie et du respect du protocole sanitaire.

Dans son troisième axe, le programme vise à soutenir et à accompagner les groupes vulnérables, tels que les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques, les patients handicapés et les patients de la Covid-19 dans les premiers stades de la maladie.

Elle a ajouté que le quatrième volet de ce programme s’articule autour de l’encouragement et la valorisation des innovations et les initiatives des jeunes et moins jeunes, dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19.

Elle a annoncé, à cet égard, l’engagement dans un partenariat avec le Haut Commissariat des droits de l’Homme, pour la participation à un concours pour les meilleures initiatives.

Un programme spécifique

Pour sa part, le responsable du Croissant-Rouge tunisien, Abdellatif Chapou, a affirmé que ce don financé par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, intervient sur la base d’un programme spécifique de soutien. Notons qu’il sera prolongé jusqu’au 31 mars 2021.

Pour rappel, « le Croissant-Rouge tunisien avait fourni, lors de la première vague de la propagation du virus en Tunisie, des aides pour les agents de santé de première ligne, d’une valeur de 2.5 millions de dinars ». A-t-il mis en relief.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here