Interdiction des sacs en plastique : les professionnels s’insurgent contre le décret du 16 janvier 2020 

sacs en plastique

La Chambre syndicale des fabricants-transformateurs de plastique a annoncé, vendredi, son refus d’appliquer le Décret gouvernemental n° 2020-32 du 16 janvier 2020. Relatif aux sacs en plastique dont la production, l’importation, la distribution et la détention sont interdites sur le marché intérieur. Le décret en question entrera en vigueur début janvier 2021.

D’après la Chambre, le ministère de l’Environnement n’a pas appliqué les accords relatifs à l’indemnisation des industriels. D’ailleurs, ces industriels ont dû fermer leurs usines à cause de cette décision.  Après l’interdiction des sacs en plastique, l’accord prévoit, également, l’accompagnement technique des industriels concernés. Et ce afin de leur permettre d’investir dans de nouveaux équipements industriels. Et de s’adapter aux nouvelles technologies de fabrication des sacs biodégradables.

L’accord signé engage, en effet, le ministère de l’Environnement à mettre en place de nouveaux mécanismes d’indemnisation et d’accompagnement des industriels touchés afin de leur permettre de passer de la fabrication des sacs en plastique à usage unique à la fabrication des sacs « eco-friendly »  ( respectueux de l’environnement) dont l’épaisseur est égale à 40 microns et des sacs biodégradables.

En effet, la Chambre a aussi indiqué que l’étude relative au dossier du plastique, réalisée par le ministère de l’Environnement,  a également prouvé la nécessité de mobiliser une enveloppe de 33 millions de dinars. Et de fusionner le FODEP  (Fonds de Dépollution) et le FODEC (Fonds de Développement de la Compétitivité industrielle) pour l’indemnisation des industriels concernés.

Elle a, par ailleurs, rappelé que l’approche d’indemnisation retenue prévoit la création d’une commission. Cette commission regroupe  les ministères concernés et les professionnels. Elle se chargera  d’effectuer des visites de terrain. L’objectif étant de diagnostiquer les équipements industriels disponibles. Et décider des indemnisations à accorder. Sauf que rien de tout cela n’a eu lieu jusqu’à présent.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here