Hichem Mechichi : ” la situation épidémique est très dangereuse”

Hichem Mechichi

Le Chef du gouvernement Hichem Mechichi s’est adressé aux Tunisiens, ce soir 9 novembre.

Revenant sur la Covid-19, il  affirme que la situation sanitaire est ” très dangereuse”. 80% des Tunisiens doivent porter le masque. Insiste-il. Par ailleurs, le Chef du gouvernement affirme que le taux actuel des Tunisiens qui ne portent le masque demeure important ( 60%). D’ailleurs, il a pointé du doigt la non-application de cette mesure.

” Ne nous obligez pas à choisir les plus jeunes pour les soigner et survivre”. Dans la même logique, le Chef du gouvernement affirme que le respect du protocole sanitaire permettra de ne pas épuiser la capacité d’accueil des hôpitaux.  ” Il est possible d’atteindre 7000 décès, si les citoyens ne se conforment pas aux mesures sanitaires”. Dit-il fermement.  Selon lui, malgré les décisions prises par le gouvernement depuis le mois de septembre, le nombre des décès et des contaminations est sur une courbe croissante.

Egalement, Hichem Mechichi a fait savoir que le ministère de l’Intérieur, à partir de demain, mènera plusieurs campagnes pour vérifier le port des masque et le respect des mesures sanitaires. Le peines seront appliquées sur les contrevenants . Continue-t-il. Des restaurants et des café ne respectent pas le protocole sanitaire. Remarque-t-il. Dans le même sillage, il affirme que ces espaces seront contrôlés afin de veiller sur leur respect du protocole sanitaire.

La présence sécuritaire sera renforcée sur toutes les frontières des gouvernorats et les stations de transport. L’objectif étant d’empêcher la circulation entre les gouvernorats et au niveau de stations . Dans le même sillage, il affirme que malgré les interdictions, plusieurs véhicules continuent à circuler entre les gouvernorats.

Retour sur la fin de la crise à Tataouine

Hichem Mechichi affirme que le gouvernement a misé sur le dialogue « Mais certains ont misé sur des confrontations violentes ».  Evoquant les démarches qui ont permis de solutionner la crise, le Chef du gouvernement a rappelé qu’il a envoyé une délégation à Tatouine pour négocier avec la coordination d’El-kamour.« Je leur ai demandé de ne revenir que suite au déblocage de la situation et je les ai donnés toutes les  prérogatives pour prendre les décisions nécessaires pour mettre fin à la crise sans revenir au gouvernement ». Explique-t-il.

Pour lui, l’accord signé entre la coordination et le gouvernement en 2017 était le point de départ des négociations. Cependant, cet accord n’était pas suffisant pour permettre de pérenniser les emplois. Hichem Mechichi a affirmé que le problème a été résolu en 5 semaines. Les habitants de Tataouine ont retrouvé l’espoir selon lui.

Hichem Mechichi a affirmé que la délégation gouvernementale a bel et bien écouté toutes les propositions des représentants de Tataouine. ” Les propositions sont très sérieuses sur le lancement des projets dans le gouvernorat”. D’ailleurs, une consigne a été donné au gouverneur de Tataouine pour commencer le suivi de l’exécution. Précise-t-il. Le Chef du gouvernement, affirme qu’une commission mixte se chargera de suivre l’exécution de tous les clos de l’accord et de tous les projets dans la régions. ” Le prestige de l’Etat consiste au respect de ses engagements et de ses accords.”. Lance-t-il. D’ailleurs, dans le cadre du même accord, Tataouine a bénéficié d’une ligne de financement de 80 millions de dinars. Cette ligne servira les habitants voulant lancer des projets. Ils bénéficieront, également, d’encadrement et d’assistance.

Ainsi, la même démarche sera adoptée pour toutes les régions défavorisées. ” Et ce pour assurer la pérennité des emplois”. Il affirme que les mesures dédiées au gouvernorat de Kébéli, dans un précédent Conseil ministériel, seront appliquées. De même, un Conseil ministériel consacré  au gouvernorat de Gafsa se tiendra en date du 24 novembre.  Les gouvernorats concernés par cette approche, en particulier, sont Sidi Bouzid, Gafsa, Kasserine et Jendouba. Il annonce qu’un groupe de travail sera formé pour mener des négociations avec les représentants de Sidi Bouzid, Kasserine et Jendouba

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here